Logo-play

Catalogue Collections : Typiquement British

Films 1 à 20 sur 29
March to Aldermaston

March to Aldermaston

Ce film n’est pas l’œuvre d’un réalisateur particulier, mais d’un comité de techniciens et cinéastes bénévoles. Il porte sur une manifestation qui, de Londres, rejoignit Aldermaston pour protester contre une usine d’armes nucléaires. Organisée par la Campagne pour le Désarmement Nucléaire, elle eut lieu pendant le long week-end de Pâques 1958.

Secret People

Secret People

Un film d'espionnage haletant, témoin d'une Europe chahutée par l'instabilité et la violence politiques, et surtout... L'éclosion de la délicieuse Audrey Hepburn.

The browning version

The browning version

Andrew Crocker-Harris, maître d’école austère d’un établissement anglais pour garçons, se retourne avec amertume sur sa vie. Quand un jeune élève vient lui offrir un geste de gratitude inattendu qui bouleverse le vieux maître...

The Boys

The Boys

1962. Accusés du meurtre sordide d’un gardien de nuit, 4 Teddy Boys se défendent à la barre dans un austère tribunal d’Angleterre. Malgré les flashbacks dans les vies des quatre teenagers un peu perdus, le suspense est à son comble.

Life is Sweet

Life is Sweet

Voici l’histoire remarquable de gens comme tout le monde – non pas vraiment comme tout le monde ! Une famille digne des meilleures comédies de Mike Leigh : deux sœurs jumelles hilarantes et cruelles, l’une se destinant à la plomberie, l’autre anorexique et rebelle.

Resurrected

Resurrected

En pleine guerre des Malouines, Deakin, jeune soldat anglais, est porté disparu. Des funérailles militaires sont organisées en son honneur quand, quelques semaines plus tard, il est retrouvé vivant, mais épuisé et amnésique.

En Angleterre occupée

En Angleterre occupée

Juin 1940. Les Allemands envahissent l’Angleterre après la retraite des Anglais à Dunkerque. Pauline, fuyant son petit village, arrive à Londres. Elle rejoint l’armée d’occupation en tant qu’infirmière. Sa collaboration avec l’ennemi nazi va rapidement lui devenir insupportable.

 The Terence Davies Trilogy

The Terence Davies Trilogy

La Trilogie rassemble les trois premiers films de Terence Davies, Children, Madonna and Child et Death and Transfiguration. Un chef d’œuvre récemment restauré par le British Film Institute où l’on découvre le talent singulier d’un des grands réalisateurs anglais.

The Snapper

The Snapper

Dans les années 90, en Irlande, la jeune Sharon Curley vit avec sa famille dans un quartier populaire. L’annonce de sa grossesse va semer le trouble, d’autant qu’elle refuse de révéler le nom du père et prétend que c’est un marin espagnol dont elle a oublié le nom...

Mahler

Mahler

En 1911, alors qu’il ne sait pas qu’il ne lui reste que quelques jours à vivre, le compositeur Gustav Mahler, très malade, se remémore les grandes étapes de sa vie. À l’occasion d’un voyage en train pour Vienne – son dernier voyage – les images défilent...

My Beautiful Laundrette

My Beautiful Laundrette

Un jeune Pakistanais et un loubard repenti ouvrent une laverie automatique dans le Londres des faubourgs. Anciens ennemis à l’école, ils deviennent amants et doivent affronter l’homophobie et le racisme. Un tableau haut en couleur, drôle et émouvant de l’Angleterre urbaine sous l’ère Thatcher.

Noose

Noose

Dans le Londres de l’après-guerre, le gangster Sugiani règne sur le marché noir. Il règle son compte à tous ceux qui voudraient enquêter sur son trafic. C’est alors que la belle journaliste américaine, Linda Medbury, vient fourrer son nez dans ses affaires...

Winstanley

Winstanley

1649. Dans une Angleterre rongée par la misère et en proie aux troubles politiques, un groupe de paysans démunis – les Défricheurs – s’installent sur des terres communales pour y cultiver la terre. Unis derrière leur leader charismatique, Gerrard Winstanley, ils font valoir leur droit à vivre dignement. Mais ils se heurtent très vite à l’hostilité des propriétaires terriens et des troupes gouvernementales.

Temps sans pitié

Temps sans pitié

David Graham arrive à Londres pour sauver son fils de la potence. S’il ne parvient à prouver son innocence, il sera exécuté 24 heures plus tard. Une course contre la montre qui nous livre un magnifique réquisitoire contre la peine de mort.

Je suis un fugitif

Je suis un fugitif

Avec Trevor Howard dans le rôle du faux coupable en fuite. Un grand film noir superbement filmé par Alberto Cavalcanti, avec Otto Heller à la caméra. Un mélange bien anglais de violence et d’humour. Very British indeed !

Le Prix d’un homme

Le Prix d’un homme

Jeune mineur du nord de l’Angleterre, Franck Machin vit dans une chambre de bonne. Il tombe fou amoureux de sa logeuse Margaret, une jeune veuve ravissante. Son destin bascule le jour où il devient joueur vedette du club de rugby local. L’argent coule à flot, les femmes lui courent après...

La Solitude du coureur de fond

La Solitude du coureur de fond

Par un soir d’hiver, à Nottingham, Colin Smith et son comparse cambriolent une boulangerie et s’enfuient avec la caisse. Le jeune Colin est arrêté et aussitôt envoyé en maison de redressement. Là, le directeur va vite découvrir ses talents de coureur de fond. Il en fait son favori et le soumet à un entraînement intensif.

Privilège

Privilège

Dans le Londres des années 70, nous assistons à la construction médiatique d'une pop-star (rôle tenu par le chanteur britannique Paul Jones), le réalisateur Peter Watkins mettant en avant l'hystérie religieuse qui se noue entre le jeune homme et son public, et l'instrumentalisation de sa figure par les autorités politiques, audiovisuelles et ecclésiastiques, afin d'atténuer toute possibilité de révolte des jeunes.

Cathy Come Home

Cathy Come Home

Ce classique de la télévision anglaise fut regardé par un quart de la population lors de sa diffusion en 1966 et souleva l’indignation nationale. Une semaine après, l’association d’aide au sans-abri « Shelter » était créée.

Samedi soir et dimanche matin

Samedi soir et dimanche matin

Arthur Seaton est par excellence le « working class hero » des jeunes hommes en colère anglais des années 60. Karel Reisz signe là une œuvre majeure, un succès phénoménal qui ouvre la voie du réalisme social britannique.