Repérages : Madagascar, Salama pays antakarana ! (52 mn)

Épisode 7/10

Devant une des plus belles baies du monde, à Diégo, le cinéaste tente de marcher sur les traces de la présence colo­niale. Ses ren­con­tres sont toutes empreintes de nos­tal­gie, d’histoire et d’apprentissage des mœurs de cette région côtière. Un vieux marin raconte Lib­er­talia, cette république utopiste, une paysanne évoque l’irrésistible attache­ment à Madagascar. Les nuits chaudes d’un port précè­dent le vénérable culte des ancêtres au pied d’une mon­tagne sacrée. Plus loin, la décou­verte de gise­ments de saphirs a créé des villages-fantômes au par­fum de pio­nniers. Les Bre­tons, aven­turi­ers d’amour ou de pirogues, amè­nent le voyageur aux fron­tières du par­adis. Nosy Be où le farniente pour­rait être la seule activ­ité de cet îlot, révèle par son Prince, par ses ruines et ses fady, ses inter­dits, un univers idyllique où l’histoire mou­ve­men­tée se métisse aux plaisirs les plus simples.

Location 72h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Reperagemadagascar2_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Under the Palaver Tree
How can the history of Guimbereru, a small Beninese village, be passed on before it disappears ?

Under the Palaver Tree

In a small Beninese village named Guimbereru, tradition seems unchangeable. However, life has deeply changed since the Whites arrived. A gap has insidiously opened up between nearly hundred-year-old men and young people caught up in the wheel of globalization.

Sous l’Arbre à Palabres
Comment transmettre l’histoire de Guimbererou, petit village béninois, avant qu’elle ne disparaisse ?

Sous l’Arbre à Palabres

A Guimbererou, petit village béninois, la tradition semble immuable. Pourtant, depuis l’arrivée des Blancs, la vie a profondément changé. Entre les vieillards quasi-centenaires et les jeunes pris dans le tourbillon de la mondialisation, un fossé s’est insidieusement creusé. 

Farafin ko : une cour entre deux mondes
Immersion dans une Afrique quotidienne et une société désorientée.

Farafin ko : une cour entre deux mondes

Farafin ko du dioula farafin = peau noire (africain), ko = les choses, les manières de faire. Un an à regarder et à écouter une cour familiale au Burkina-Faso c'est scruter la société Africaine à la loupe. 

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales