Logo-play

Catalogue Arts, Cinéma et Spectacles

Films 1 à 20 sur 1142
Divertissement espagnol

Divertissement espagnol

Avec leur troupe espagnole, Miralda et Juanito Garcia exécutent des danses de leur pays adaptées aux paysages, des danses spécifiques de chaque province espagnole.

Un œil, une histoire - Vol.2

Un œil, une histoire - Vol.2

Comment les historiens de l’art regardent-ils les tableaux ? Comment comprennent-ils les artistes ? Comment organisent-ils les époques ? Neuf portraits d’un historien de l’art qui expose son parcours avec quelques reproductions posées au fur et a mesure sur sa table de travail. Ces images réunies sont le rébus d’une vie, d’une méthode et d’un goût.

Genevoix, la mort de près

Genevoix, la mort de près

Dans ce film Maurice Genevoix évoque, à l’aide de nombreuses archives, les trois circonstances où "la mort c’est joué de lui" et sur lesquelles il revient une ultime fois, à 80 ans passés, dans un livre qui donne son titre à ce film La Mort de près ; un homme au soir de sa vie interroge le jeune soldat de 24 ans revenu de l’épouvante du conflit, du pays de la mort.

À la recherche de Michel Vieuchange

À la recherche de Michel Vieuchange

Né à Nevers en 1904, l'écrivain aventurier Michel Vieuchange fut un météore dans le ciel littéraire du XXe siècle. Si, après soixante-dix ans, "Smara" le livre posthume de cet explorateur aux mains nues, est devenu un livre culte, il résonne aussi comme une énigme.

Achille Millien, passeur de mémoire

Achille Millien, passeur de mémoire

Achille Millien voit le jour en 1838 dans la Nièvre, à Beaumont la Ferrière où il s'éteint en 1927 après y avoir passé la plus grande partie de son existence. Un engouement précoce pour la poésie l'engage à publier dès 1860 plusieurs recueils de vers, favorablement accueillis. Mais depuis l'enfance couve en lui le désir de sauvegarder le folklore de son pays nivernais, dont l'existence est condamnée par les progrès d'une industrialisation galopante.

Charles Loupot

Charles Loupot

En France, au début des années 20, la publicité languissait, souvent trop conventionnelle. C’est alors que, précédé d’une réputation acquise en Suisse, le jeune affichiste Charles Loupot arrive à Paris. Ses premières réalisations, véritables «coups de poing visuels», révolutionnent aussitôt le décor de la rue.

Tigran

Tigran

À 25 ans, il est déjà temps de raconter l’histoire de Tigran Hamasyan, pianiste de renommée mondiale, prodige du jazz et du Caucase... Le réalisateur nous aventure entre l’Arménie, les États Unis et la France, dans les racines de cet artiste toujours en recherche, ses sources d’inspiration qu’il puise autant dans le rock métal, le jazz, que dans cet appétit insatiable pour l’histoire et le folklore musical de son pays.

Souffle !

Souffle !

Ce film nous invite à la rencontre du trompettiste de jazz franco-libanais Ibrahim Maalouf. Ibrahim joue de la trompette à quart de ton, inventée par son père. Une trompette unique d’où s’échappent les sons de l’Orient. Dans le souffle de ce jeune homme, il y a la guerre, l’exil, la filiation. Il y a aussi des rencontres.

We Are the Lambeth Boys

We Are the Lambeth Boys

Le film observe les activités d'un groupe de jeunes de Lambeth, banlieue populaire de Londres, durant son week-end.We Are the Lambeth Boys est un des films représentatifs du mouvement Free Cinema qui se définit avant tout comme une vision nouvelle du métier de cinéaste tranchant avec l’orthodoxie conservatrice du cinéma dominant.

Food for a Blush

Food for a Blush

Le tournage de ce court-métrage d’Elisabeth Russel dura de 1955 à 1959. S’il ne pressente pas à première vue les caractéristiques du "Free Cinema", il partage sa prédilection pour les "scènes de rue". C’est moins un documentaire qu’un film expérimental échevelé, dans un style inconnu du cinéma anglais jusqu’aux années 60.

One Potato, Two Potato

One Potato, Two Potato

Ce film présente des jeux d’extérieur traditionnels. Son réalisateur, Leslie Daiken, dut apprécier cette première et dernière incursion dans le mode cinématographique, car son film, magnifiquement tourné, génère des images fraîches et spontanées de jeunes Londoniens jouant sur leur "territoire" : rues et terrain vagues, d’anciens sites bombardés.

Tomorrow's Saturday

Tomorrow's Saturday

Dieu merci, demain c’est samedi ! Tel est le slogan de ce film. Grigsby laisse l'image naturaliste de ses personnages parler d'elle-même pour raconter une soirée d’été à Blackburn, cité de l’industrie textile.

Small is Beautiful

Small is Beautiful

Le Free Cinema se définit avant tout comme une vision nouvelle du métier de cinéaste tranchant avec l’orthodoxie conservatrice du cinéma dominant. Documentaires en partie produits grâce au bfi Experimental Fund, ces films racontent en toute liberté l’histoire des petites gens, leur quotidien, leurs loisirs et leur désarroi.

Nice Time

Nice Time

Nice Time, c'est la fièvre du samedi soir à Picadilly Circus. Le film réside essentiellement en jeux de regards qui cherchent à capter tout ce qu'il y a à voir. Il témoigne à merveille de la sur-stimulation sensorielle propre à la vie urbaine, surtout la nuit. Dans la tradition du "candid eye", la caméra, avec une longue focale, saisit tout ce qu'elle peut, avec une prédilection pour les regards et les gestes d'amour.

Momma Don't Allow

Momma Don't Allow

Les adolescents s’adonnent ici au jazz traditionnel. La jeunesse ouvrière danse sur les rythmes jazz, annonçant l'émergence de la culture pop des années 60.

The Singing Street

The Singing Street

Jeux d’enfants filmés dans les rues d’Edinburgh accompagnés des chants d’enfant traditionnels.

O Dreamland

O Dreamland

O Dreamland manifeste le dégoût de Anderson pour la vulgarité bruyante de la fête foraine Dreamland de Margate. Un montage soigné d’images et de sons naturels qui rappelle les attractions minables comme les scande le faux marin et son moqueur rire mécanique. Inéluctablement, la caméra, candide et impitoyable, reflète la condescendance de la classe moyenne sur la classe ouvrière et les représente alternativement comme les objets ou les complices de leur exploitation.

Together

Together

Together suit un couple – modernes Laurel et Hardy –, sourds-muets qui ne sont absolument pas conscients que leur différence agace le monde. Ils ne remarquent pas les jeunes filles au pub qui voudraient flirter, ils interrompent sans s’en rendre compte un jeu d’enfants dans la rue… Tout comme les spectateurs, ces personnages vivent dans une bulle : ils ne voient pas le monde tel qu’il est véritablement.

A Pop Culture Adventure

A Pop Culture Adventure

Jac et Johan, enfants des années 80, ont été abreuvé par tout un pan de la culture populaire américaine : comics, cinéma, figurines… Ils partent sur les traces de tous les personnages qui ont bercé leur enfance et plus encore, leur vie toute entière, de Dark Vador à Spiderman, en passant par les héroïnes sexy de Tarantino.

Tricolarum

Tricolarum

Voyage en taxi parisien. C’est l’été, il fait chaud. Une femme, photographe, la quarantaine se retrouve seule à Paris. Son mari et sa fille de 11 ans sont partis en vacances en Sicile. Elle se sent libre et peut travailler sur son projet, les chauffeurs de taxis parisiens.