Logo-play

Pierre-Henry Salfati

Pierre-Henry Salfati

Pierre-Henri Salfati débute sa carrière au cinéma dans les années 1980. En 1989 sort Tolérance, avec Rupert Everett, et obtient déjà une nomination aux Césars 1990, comme meilleure première œuvre. En 1995, il sort son deuxième long-métrage, Zadoc et le bonheur, comédie dans lequel Tchéky Karyo joue un bossu partant vers l'inconnu.

Le réalisateur change de genre, et passe de la fiction au documentaire. En 1998, il tourne un film de 15 minutes sur les grands pianistes du XXe siècle. En 2002, le metteur en scène réalise pour ARTE, Les Juifs de San Nicandro, qui relate l'histoire étonnante, d'une communauté italienne, convertie au judaïsme par un paysan-prophète, qui voulait faire renaître le peuple hébreu qu'il croyait disparu. En 2011, Salfati s'attaque à Serge Gainsbourg avec Je suis venu vous dire, où le chanteur se raconte, grâce aux images d'archives.

Pierre-Henry Salfati n'est pas que réalisateur et documentariste, puisqu' il signe le scénario de son propre film Zadoc et le bonheur, et en écrit d'autres pour Pavel Lounguine, avec Ligne de vie, et pour Miguel Courtois, avec Un Ange. L'homme aux multiples palettes, fait aussi l'acteur dans Francorusse de Alexis Miansarow, où il interprète le rabbin Menahim.

en savoir plus...

Logo-play

Films de Pierre-Henry Salfati

2 Films
Talmud

Talmud

Ce documentaire retrace l'histoire du Talmud, réceptacle de millénaires de sagesse juive... Un film passionnant sur les transformations et les permanences de la pratique religieuse.

L' invention de l'Occident

L' invention de l'Occident

Cette captivante fresque retrace le dialogue entre les civilisations grecques et juives, à l'origine d'idées comme les droits de l'homme ou l'économie de marché.