Logo-play

Sylvain Bouttet

Sylvain Bouttet

Né en 1960 à Dinard, Sylvain Bouttet est d’abord un photographe qui travaille sur l’humain Il est publié dans Chasse-Marée, Voiles et Voiliers, Photo-Reporter, Réponses Photo. Lauréat du prix Olympus-Tamron, de la Guilde de l’Aventure et finaliste du prix Ilford. Il est également réalisateur-cadreur de documentaires pour France Télévisions (Thalassa, Faut Pas Rêver…) et Arte. Son film Love (Brouillon d’un rêve, SCAM) est sélectionné en 2010 à Documentaire sur Grand Écran. En permanence a été en compétition au Cinéma du Réel 2008 et a eu le prix spécial du jury Traces de Vies. Au total, il a tourné une trentaine de documentaires.

en savoir plus...

Logo-play

Films de Sylvain Bouttet

5 Films
Nous n’irons plus à Varsovie

Nous n’irons plus à Varsovie

Un homme vieillissant avec sa femme dans une maison de la baie de Douarnenez. Le temps s'écoule selon le même rituel... Le calme après la tempête du massacre organisé des Juifs de Pologne, alors que lui était adolescent.

Le vide dans la maison

Le vide dans la maison

Ce documentaire n'est pas seulement un film sur la maladie d'Alzheimer, c'est un film qui parle d'amour. Alzheimer sépare Yves et Henriette qui pourtant est encore en vie. Qu'advient-il de celui qui reste dans la maison vide ?

Une enfance en absence

Une enfance en absence

Toul ar C'hoat (Châteaulin / Finistère) est un lieu d'accueil pas comme les autres. Des adolescents y vivent une scolarité adaptée au rythme que leur impose leur maladie : l'épilepsie.

Un jour la rue

Un jour la rue

Comme un reporter-photo, je marche dans les rues d’un centre-ville. Je ne m’intéresse qu’aux gens immobiles, debout ou assis, à ceux qui ne marchent pas : les punks, les bateleurs, les clochards, les paumés, les grévistes, les enquêtrices, jeunes, vieux, calmes, agressifs, bavards, discrets, du matin au soir, au gré des rencontres de ceux qui peuplent les centres-villes.

Quand on est mort, c'est pour combien de dodos ?

Quand on est mort, c'est pour combien de dodos ?

Un film sur la parole qui soulage. Les mots qui font du bien, de la simple attention à l'écoute analytique, en passant, on peut le revendiquer, par la rigolade.