Logo-play

Albert Pierru

Albert Pierru

Amateur de jazz dans les années 50, à une époque où l’improvisation musicale et l’art naïf connaissent leur âge d’or, Albert Pierru, réalise une série de courts métrages qu’il nomme « films sans caméra ». Inspiré par les dessins animés de Norman McLaren, il peint et dessine directement sur la pellicule, gratte l’émulsion et propose ainsi des films surprenants, très colorés et particulièrement rythmés.

Logo-play

Films de Albert Pierru

3 Films
Surprise boogie

Surprise boogie

Sous le signe de la fantaisie, dessins, personnages et couleurs s'animent au rythme endiablé d'un big band résolument swing.

Soir de fête

Soir de fête

Dessin animé réalisé directement sur pellicule. "Point de rencontre immédiat entre la musique de jazz et le cinéma dans mes films abstraits" Albert Pierru

Fantaisie sur quatre cordes

Fantaisie sur quatre cordes

Trois dessins animés, dessinés directement sur la pellicule. Fantaisie d'images sur une musique rythmée. Albert Pierru aime aussi représenter des instruments de musique, des cordes de contrebasse, qui vibrent et s’accordent aux rythmes cadencés.