Les hautes dilutions, mythe ou réalité ? (69 mn)

Par Marc Henry, chimiste - Conférence du 6 septembre 2013

Toute l’idée de l'homéopathie repose sur le principe, «Similia Similibus Curantur…», énoncé dès 1810 par le médecin Samuel Hahneman (1755-1843) dans son «Organon der Heilkunst». Pour appliquer ce principe à des produits extrêmement toxiques, voire mortels, il est impératif de diluer le principe actif jusqu’à sa disparition totale.
Hahneman avait aussi remarqué que secouer violemment les solutions entre chaque dilution améliorait considérablement l’effet thérapeutique. Enfin, grâce aux travaux du biologiste Jacques Benvéniste (1935-2004), on sait que l’action homéopathique disparaît si l’on remplace la succussion par un traitement aux ultrasons. Ce chercheur avait aussi noté qu’il ne fallait pas congeler les solutions ni les chauffer au-delà de 70°C. On sait aussi qu’il est indispensable que de l’oxygène soit présent dans l’atmosphère entourant les solutions et que les champs magnétiques doivent être bannis de l’environnement immédiat. Réduire le problème que pose l’homéopathie à la sagacité scientifique au franchissement de la barrière d’Avogadro vers 12 CH est donc extrêmement réducteur et dénote chez celui qui invoque l’existence cette barrière une profonde ignorance de ce qu’est réellement l’homéopathie.

...

Voir plus

Location (VOD): 3,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 25,00 € Jac_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 5 jours ouvrables
Cartes-bancaires

Paiement sécurisé