Logo-footer
Change de nom et devient
Capuseen
Logo-play

Catalogue Histoire et Géopolitique : Première guerre mondiale commençant par la lettre “V”

5 Films
Victoires décisives des alliés - Vol. 9

Victoires décisives des alliés - Vol. 9

Fin 1917, sur tous les fronts les alliés reprennent l’avantage. Si l’Italie perd la bataille de Caporetto face à l’Autriche et l’Allemagne, elle réussit à établir plus à l’arrière une ligne de font qui tiendra jusqu’à la fin de la guerre et l'Amérique entre en guerre au côté des alliés. Au printemps 1918, les Allemands, renforcés par les troupes revenues de Russie, lancent leur dernière grande offensive et atteignent à la mi juillet le point extrême de leur avancée en franchissant à nouveau la Marne.

Vers l'Armistice - Vol. 10

Vers l'Armistice - Vol. 10

Foch, le commandant suprême interalliés, est un fervent partisan de l’offensive. Les Britanniques et les Canadiens attaquent le 8 août 1918 en Picardie et les lignes Allemandes sont enfoncées. Américains et Français, de leur côté, sont également victorieux plus au sud. Les Allemands, démoralisés et à cout de matériel et d’hommes, battent en retraite. En Allemagne, la population affamée se révolte. Le gouvernement Allemand demande l’armistice.

Visa pour le paradis

Visa pour le paradis

En pleine Guerre Civile d’Espagne, lorsque le Président du Mexique, Lazaro Cardenas comprend que les Républicains espagnols sont sur le point de perdre, il envoie ses meilleurs diplomates en France, aussi en prise avec la guerre, pour essayer de leur venir en aide.

Vimy 1917, la mission impossible des Canadiens

Vimy 1917, la mission impossible des Canadiens

Occupée par les Allemands dès 1914, la petite colline de Vimy dans le Pas-de-Calais est réputée imprenable. Pendant plus de deux ans toutes les tentatives alliées pour s’en emparer échouent, jusqu'à cette victoire de 1917, qui ne doit rien au hasard.

Verdun, ils ne passeront pas

Verdun, ils ne passeront pas

Il y a un siècle, de février à décembre 1916, les Français et les Allemands fournissaient un effort surhumain pour le contrôle de quelques collines de l’est de la France, situées devant Verdun. Un face à face frontal, mené sans l’aide de leurs alliés, armée contre armée, nation contre nation.