Logo-footer
Change de nom et devient
Capuseen
Logo-play

Catalogue Arts, Cinéma et Spectacles commençant par la lettre “F”

Films 21 à 28 sur 28
Final Cut au Pakistan

Final Cut au Pakistan

Riche d’une tradition cinématographique qui date des années 1930, le Pakistan est le berceau d’un cinéma populaire, violent, bigarré, inconnu en France. Ce documentaire se propose d’aller à la rencontre des hommes et des femmes qui ont fait et font encore ce cinéma.

Fabrice Hyber, Nuancier

Fabrice Hyber, Nuancier

Ce documentaire présente les quatre expositions simultanées de l'artiste Fabrice Hyber à l'automne-hiver 2012 : « Essentiel, Peintures homéopathiques », « P.O.F. / Prototypes d’Objets en Fonctionnement », « Matières premières » et « Sans gêne ».

Full time job

Full time job

There's an underground punk and noise scene in France, underground in the deepest sense of the term, prolific and varied. For its members, remaining independent is the most important value.

FreeDogme

FreeDogme

Lars von Trier, Win Wenders, Lone Scherfig, et Jean-Marc Barr reviennent sur Dogme 95, mouvement cinématographique lancé en 1995 par plusieurs réalisateurs danois sous l'impulsion de Lars von Trier et de Thomas Vinterberg.

Four walls and the world

Four walls and the world

That year, I went back to the Island of Pico, in the Azores. I wanted to meet the writer, poet and whaler José Dias de Melo. But when I arrived, I heard he had been ill and sent to the hospital in another island of the archipelago. So I decided to wait...

Fugue

Fugue

Deux enfants traversent l’Opéra Bastille, des ateliers de décors et de costumes, au plateau immense et vide. Une échappée improvisée avec en son cœur le mouvement dansé et les voix des femmes et des hommes au travail.

Fukushima_camera

Fukushima_camera

Fukushima_camera est un ensemble de trois films consacrés aux images de la catastrophe produites par l’industrie nucléaire japonaise elle-même. Ce tryptique est à la fois une exploration à distance et une immersion au coeur du désastre de Fukushima.

Food for a Blush

Food for a Blush

Le tournage de ce court-métrage d’Elisabeth Russel dura de 1955 à 1959. S’il ne pressente pas à première vue les caractéristiques du "Free Cinema", il partage sa prédilection pour les "scènes de rue". C’est moins un documentaire qu’un film expérimental échevelé, dans un style inconnu du cinéma anglais jusqu’aux années 60.