Logo-play

Benjamin Pichery

Benjamin Pichery

Benjamin Pichery est réalisateur au sein du Pôle Image de l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance). Il fut pendant 20 ans professeur d’éducation physique et sportive, et il dirige actuellement la Collection Regards sur le sport, qu'il a lui-même conçue.

Logo-play

Films de Benjamin Pichery

18 Films
Michel Onfray - Regards sur le sport

Michel Onfray - Regards sur le sport

« Il faudrait être vraiment nominaliste s’il fallait repenser le sport dans la perspective d’une université populaire du sport… Il y a tout un chantier à reconstruire autour d’un projet hédoniste, sensualiste, matérialiste et voluptueux. » Michel Onfray

Robert Redeker - Regards sur le sport

Robert Redeker - Regards sur le sport

« Le sport est le phénomène social le plus important du XXe siècle, mais il est un impensé, un incritiqué. Le sport fait de nous des inhéritiers, il est le contraire de l’histoire, il relève de l’anecdote. » Robert Redeker

Paul Ariès - Regards sur le sport

Paul Ariès - Regards sur le sport

« Le sport, dans l’esprit du capitalisme, est une propagande faite corps mais aussi la mythologie d’une croissance sans fin. C’est l’idée que l’on pourrait toujours faire plus. Nous n’avons plus le droit aujourd’hui d’entretenir cette illusion. » Paul Ariès

Geneviève Fraisse - Regards sur le sport

Geneviève Fraisse - Regards sur le sport

« Comment fabrique-t-on de l’égalité avec la différence des corps ? C’est une énigme philosophique. Le sport serait-il le seul lieu, excepté celui de la maternité, qui renverrait immanquablement à la dualité homme-femme ? » Geneviève Fraisse

Alain Finkielkraut - Regards sur le sport

Alain Finkielkraut - Regards sur le sport

« La nouvelle devise que personne n’ose énoncer c’est trop vite, trop haut, trop fort. Nous ne faisons plus progresser l’humanité par le record, nous entrons dans le post-humain et les athlètes deviennent les cobayes de cette post-humanité. » Alain Finkielkraut

Boris Cyrulnik - Regards sur le sport

Boris Cyrulnik - Regards sur le sport

« La résilience par le sport c’est la métamorphose du handicap, auquel on ne se soumet pas, qui nous conduit à la réparation narcissique. » Boris Cyrulnik

Coffret Regards sur Le Sport

Coffret Regards sur Le Sport

« Le sport, auréolé hier de toutes les vertus, est aujourd’hui mis en question au même titre que l’idée de progrès. Laboratoire expérimental de la transformation du corps, de sa santé, le sport nous interpelle sur les limites que la société entend fixer ou non à la modification de notre identité humaine. Tout ce qui est techniquement possible doit-il se réaliser ? »

Paul Yonnet : Regards sur le sport

Paul Yonnet : Regards sur le sport

« Le sport n'est pas un art pour deux raisons majeures. Dans l'art, on ne juge jamais de la qualité par la quantité. Être un grand sportif c'est entrer dans l'ère de la mesure. D'autre part, l'art n'est pas organisé autour du principe d'incertitude ou de suspens. »

Georges Vigarello : Regards sur le sport

Georges Vigarello : Regards sur le sport

« Que s'est-il passé au XXe siècle ? Un recul de la transcendance. Qu'est-ce que la transcendance ? C'est penser à de l'ailleurs, à une surnature. Or la société postmoderne ne promet plus. La conversion de la transcendance s'est ainsi rabattue sur le sujet qui se promet des choses à lui-même et sur le corps, ce qui m’appartient. »

Alain Berthoz : Regards sur le sport

Alain Berthoz : Regards sur le sport

« Je pense donc j’inhibe…Agir, c’est inhiber. Dans l’accomplissement d’une tâche complexe, d’un geste sportif, le jeu auquel le cerveau est confronté se situe entre l’activation et l’inhibition. S’il est un simulateur d’action, le cerveau n’est pas pour autant une machine qui choisit des mouvements à faire. »

Pascal Picq : Regards sur le sport

Pascal Picq : Regards sur le sport

« Dans l'état actuel des choses, il n'existe pas de hooligans dans le monde animal ou plus particulièrement chez les grands singes. Ces rivalités dépassent le cadre de l'éthologie. Il s'agit là de débordements des caractéristiques naturelles liés à notre héritage commun avec les chimpanzés notamment, qui s'exacerbent dans le cadre du jeu social… »

Françoise Labridy : Regards sur le sport

Françoise Labridy : Regards sur le sport

« Le mythe du héros sportif est un mélange d’imaginaire et de symbolique. Lacan disait “le mythe est ce qui donne forme épique à la structure“ … on ne voit que le héros qui gagne, ce qu’on ne voit pas c’est le réel pour obtenir cette belle image que tout le monde voit. Le réel est dans la seule satisfaction du corps… »

Isabelle Queval : Regards sur le sport - 2DVD

Isabelle Queval : Regards sur le sport - 2DVD

« ...le dopage interroge et illustre tous les efforts accomplis par l'humanité pour progresser. Le dopage dans le sport est une partie d'un iceberg social...Dans ses formes exacerbées, il a part liée avec la recherche médicale sur ce que sera l'être humain de demain… »

Axel Kahn : Regards sur le sport

Axel Kahn : Regards sur le sport

« ...la morale sportive peut-elle être universalisable ? …les règles sportives sont certainement universalisables, elles peuvent valoir en tous lieux, en revanche, peut-on universaliser comme élément moral, “plus vite, plus haut, plus fort“ ?… et que le plus fort l’emporte systématiquement. » Axel Kahn, généticien

Paul Virilio : Regards sur le sport

Paul Virilio : Regards sur le sport

« Le sport a toujours été la propagande du progrès... la performance sur l’homodrome, le stade ou le cirque va se développer parallèlement aux mutations du corps. Avec le cavalier, le voilier, on assiste à un dédoublement de la corporéité de l’athlète et au développement de la vitesse. » Paul Virilio, philosophe

André Comte-Sponville : Regards sur le sport

André Comte-Sponville : Regards sur le sport

« En matière de tir à l’arc, désirer atteindre la cible, c’est désirer ce qu’on a pas…désirer l’avenir, c’est ce qu’on appelle une espérance, donc une peur. Comme le dit Spinoza, il n’y a pas d’espoir sans crainte, ni de crainte sans espoir…désirer ce que l’on a pas c’est se séparer du bonheur. » André Comte-Sponville, philosophe

Michel Serres : Regards sur le sport

Michel Serres : Regards sur le sport

« …le sport en tant que processus d’humanisation. Nous ne serions pas les hommes que nous sommes, s’il n’y avait pas eu au début le contrat. Et le contrat, c’est d’abord le lien social avec le ballon et ensuite ce sont les décisions juridiques prises par l’arbitre. » Michel Serres, philosophe, membre de l'Académie Française.

Edgar Morin : Regards sur le sport

Edgar Morin : Regards sur le sport

« …le sport est comme le point d’un hologramme qui porte le tout de la société en lui, mais aussi sa singularité en lui, qui est le jeu. Le péril de la dégénération en violence est contrôlé par l’arbitre. Il en est de même de la démocratie, contrôlée par le vote. » Edgar Morin, sociologue