Chris Marker

Chris Marker

Artiste éclectique, Chris Marker est à la fois cinéaste, photographe, caméraman, technicien, poète, journaliste, artiste multimédia, créateur, et baroudeur.

Cinéaste engagé, Marker a promené sa caméra de l'Asie aux usines Lip, prenant parti et refusant les concessions, à travers un grand nombre de films. En 1977, Le fond de l'air est rouge fait figure de synthèse, où il tente pendant près de quatre heures d'analyser et de comprendre le tournant qu'a pris le XXe siècle dans les années 60. En 1982, Sans Soleil ouvre la voie de " l'essai cinématographique " : c'est à la fois un essai, un montage, un documentaire, une fiction, avec un soupçon de commentaires philosophiques. Il y développe un certain intérêt pour les techniques numériques, qui le mène à réaliser en 1996, Level Five, une réflexion autour de la bataille d'Okinawa.

en savoir plus...

Films de Chris Marker

Mémoires pour Simone / La Solitude du chanteur de fond
Deux documentaires uniques sur un couple mythique.

Mémoires pour Simone / La Solitude du chanteur de fond

Deux documentaires uniques sur un couple mythique.
Un portrait posthume bouleversant de Simone Signoret,
Mémoires pour Simone qui répond à la célébration de son compagnon, La Solitude du chanteur de fond.

Regard neuf sur Olympia 52
Regard neuf sur Olympia 52, ou l’histoire du premier long métrage de Chris Marker.

Regard neuf sur Olympia 52

Regard neuf sur Olympia 52, ou l’histoire du premier long métrage de Chris Marker. Un essai autour de son film méconnu : Olympia 52, sa première tentative documentaire sur les Jeux olympiques d’Helsinki qui révèle un fort désir de cinéma.

Level Five
Une femme, un ordinateur, un interlocuteur invisible : Laura termine l'écriture d'un jeu vidéo consacré à la bataille d’Okinawa...

Level Five

Laura termine l'écriture d'un jeu vidéo consacré à la bataille d'Okinawa. En rencontrant par l'intermédiaire d'un mystérieux réseau parallèle à Internet des informateurs, Laura accumule les pièces de la tragédie, jusqu'au moment où elles commencent à interférer avec sa propre vie…

Lettre de Sibérie
«  Je vous écris d'un pays lointain. On l’appelle la Sibérie. »

Lettre de Sibérie

«  Je vous écris d'un pays lointain. On l’appelle la Sibérie. A la plupart d'entre nous, il n'évoque rien d'autre qu'une Guyane gelée, et pour le général tsariste Andréiévitch, c'était « le plus grand terrain vague du monde ». Il y a heureusement plus de choses sur la terre et sous le ciel, fussent-ils sibériens, que n'en ont rêvées tous les généraux. »

La Jetée & Sans soleil
Deux films d'un cinéaste engagé.

La Jetée & Sans soleil

Deux films d'un cinéaste engagé, romancier et critique littéraire dont le regard aura marqué son époque.
Version restaurée 2013

Chats Perchés
Une balade poétique (et politique) sur les traces des dessins urbains de M. Chat.

Chats Perchés

Une balade poétique (et politique) sur les traces des dessins urbains de M. Chat. Un poème optimiste, mais réaliste et lucide où le graffiti du chat est aussi une sorte de tract à la fois dérisoire, existentiel et philosophique. Il y a un peu deux films en un dans Chats perchés, celui sur M. Chat et l'autre sur Chris Marker et l'actualité.

Planète Chris Marker
La plus grande collection sur Chris Marker.

Planète Chris Marker

La plus grande collection sur Chris Marker : 14 films, dont 6 restaurés en 2013, ainsi qu'un livret de 120 pages. Les plus grands films de Chris Marker, enfin réunis dans un même coffret de 10 DVD.

À bientôt j'espère
En mars 1967 à Besançon, une grève éclate aux établissements Rhodiaceta.

À bientôt j'espère

En mars 1967 à Besançon, une grève éclate aux établissements Rhodiaceta qui font partie d'une chaîne d'usines de textiles dépendant du trust Rhône-Poulenc. Cette grève a pris un aspect inhabituel par son refus de dissocier le plan culturel du plan social.

2084
Une réflexion de Chris Marker sur le syndicalisme, à l'occasion du centième anniversaire de la législation des syndicats...

2084

«Le coup des lendemains qui chantent, on nous l'a tellement fait (...) Devant le bilan de l'époque des grandes vérités tranchées, il est plutôt sain d'imaginer autre chose...». Imaginer autre chose, la CFDT s'y est essayée, en dix minutes, sur Antenne 2, le 29 mars 1984. À l'occasion du centième anniversaire de la législation des syndicats, elle s'est interrogée... sur l'avenir.

LIP : Puisqu'on vous dit que c'est possible
Cinq ans après mai, les ouvriers de Lip se lancent dans une folle entreprise d'autogestion qui a un retentissement immédiat...

LIP : Puisqu'on vous dit que c'est possible

Cinq ans après mai, les ouvriers de Lip se lancent dans une folle entreprise d’autogestion qui a un retentissement immédiat. Mais la guerre entre les syndicats risque de paralyser le travail de Roger Louis, dont la coopérative Scopecolor a amassé une documentation considérable.

If I had four camels
Composed entirely of still photographs shot by Marker himself over the course of his restless travel through twenty-six countries, If I had four camels stages a probing, at times agitated, search for the meanings of the photographic image.

If I had four camels

Composed entirely of still photographs shot by Marker himself over the course of his restless travel through twenty-six countries, If I had four camels stages a probing, at times agitated, search for the meanings of the photographic image.

A Grin Without a Cat
A Grin Without a Cat is a 1977 French essay film by Chris Marker.

A Grin Without a Cat

It focuses on global political turmoil in the 1960s and '70s, particularly the rise of the New Left in France and the development of socialist movements in Latin America. Using the image of Lewis Carroll's Cheshire Cat, the film's title evokes a dissonance between the promise of a global socialist revolution (the grin) with its actual nonexistence.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales