Rebeyrolle ou le journal d’un peintre (84 mn)

Gérard Rondeau a réalisé ce film entre 1994 et 1999. Dans de longs plans-séquences silencieux, il nous montre Rebeyrolle à l’œuvre, au secret de son atelier. Ce faisant, il nous rappelle qu’avant d’être un discours, la peinture est un travail, un affrontement rêveur et hasardeux avec la matière. Et soudain l’on comprend mieux un aspect essentiel de l’art de notre temps. Mais l’on entend aussi le peintre parler des maîtres anciens qu’il aime. À d’autres moments, on le voit marcher, et ce ne sont pas les images les moins émouvantes du film.
C’était la première fois en effet que Rebeyrolle acceptait d’être filmé dans son atelier. Ce film constitue donc un document unique, qui n’aurait pu se faire sans la grande amitié qui existait entre Paul Rebeyrolle et Gérard Rondeau.