La fête des mères (95 mn)

Nous sommes en 1941. Pour stimuler la natalité défaillante, Pétain institue « la Fête des Mères ».
Arthur, petit parisien qui séjourne dans le sud-ouest chez ses grands-parents maternels, ne doit pas savoir que son père se cache dans la maison. Mais Arthur le surprend et on doit l’éloigner.
Il est recueilli chez des tantes bigotes et découvre un milieu catholique étriqué et autoritaire, à la dévotion du Maréchal et de l’Église.
C’est par le regard innocent d’un enfant que le film dévoile la vie quotidienne sous Vichy, ses peurs, ses lâchetés et ses dissipations...
Avec : Jean Carmet, Dominique Lavanant, Marie Dubois, Laura Morante, Hubert Deschamps, Didier Flamand, Paul Schmidt
Pascal Kané faisait partie de l’équipe des Cahiers du cinéma avant de devenir réalisateur. La Fête des Mères est son troisième long métrage, après Dora et la lanterne magique (1977) et l’excellent Liberty Belle (1983)
« Encore un film sur l’Occupation ? Pas exactement. Dans la Fête des mères, Pascal Kané peint la France de 1941 à travers "l’ordre moral". » Jacques Siclier, Le Monde
« Pascal Kané est un grand amoureux des Français : il défend la libre pensée laïque, il croit à la morale, il a confiance dans la tolérance, il espère beaucoup des femmes généreuses. Et, en même temps, il a la trouille d l’ignoble qui rôde en nous, il se méfie des hommes, il se met en pétard contre les intégrismes. »  Gérard Lefort, Libération
« La Fête des mères est un beau film sombre et lumineux à la fois, qui réussit un petit exploit : se réconcilier avec le cinéma français sans jamais verser dans l’académisme. » Thierry Jousse, les Cahiers du Cinéma
Bonus (DVD):
La Perle et les cochons (12mn), court-métrage de Pascal Kané avec Karin Viard dans son premier rôle, Marie-Christine Barrault et Jean-Luc Bideau.
disponible en VoD ici : La Perle et les cochons
Entretien avec Pascal Kané (30mn)

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 4,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 15,00 € Jaq_kane_ok_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Je m'appelle Elisabeth
Un film sensible et poétique sur les angoisses enfantines.

Je m'appelle Elisabeth

Betty a dix ans. Elle a peur des fantômes, des recoins obscurs et de la séparation imminente de ses parents. Le jour où un inconnu franchit le mur du jardin pour s'y cacher, Betty l'a décidé : peu importe qui il est, il sera son meilleur ami... 

Tapage nocturne
Solange est à la recherche de l'amour fou.

Tapage nocturne

Solange est metteur en scène et mère d'une petite fille. Elle a aussi un mari avec lequel elle vit et fait l'amour épisodiquement. Très attachée à Jim, acteur bisexuel, elle n'en multiplie pas moins les expériences amoureuses. Solange est à la recherche de l'amour fou.

Le Jupon rouge
Récit à trois voix sur le désir, la volupté, la possession, mais aussi le démantèlement.

Le Jupon rouge

À Paris, trois femmes d’âge et d’univers social très différents vont être entraînées dans une histoire romanesque et romantique puisqu’elle gravite autour de l’amour, de ses soulèvements et de ses contradictions.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales