Georges Courtois (52 mn)

Visages d’un réfractaire

Après douze années d'incarcération, un homme bénéficie d'une permission. Il s'appelle Georges Courtois. Il a été condamné à 20 ans de prison pour avoir, le 19 décembre 1985 à Nantes, pris en otage les magistrats et les jurés qui le jugeaient pour plusieurs hold-up. Il avait alors exigé la venue d'une équipe de télévision et dénoncé la mort sociale des détenus. Ces images ont fait le tour du monde.
Dans l'entre-deux de la permission, il tente de retrouver les siens : sa femme, Chantal, qui vit dans l'attente de sa sortie, ses filles et ses petits-enfants qu'il n'a connus qu'au parloir. Ensemble et séparément, ils s'interrogent sur son parcours fléché, les effets de la prison, l'enfermement et la liberté, et se prennent à rêver d'un avenir qui ne serait pas une répétition.

Location 48h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Georges_courtois_recto_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Réparer l’injustice
Le film retrace le processus de réhabilitation des mineurs, qui, en 1948, ont subi une répression violente par l'Etat suite à leurs revendications.

Réparer l’injustice

Pour la plupart anciens résistants et vainqueurs de la bataille du charbon, les mineurs menèrent une grève de plusieurs semaines entre octobre et novembre 1948. Cette mobilisation fut durement réprimée : occupation militaire des bassins miniers, arrestations et condamnations judiciaires. 

Après l’ombre
Le film raconte la prison, la façon dont elle grave dans les chairs des marques indélébiles et invisibles.

Après l’ombre

Une longue peine, comment ça se raconte ? C’est étrange ce mot qui signifie punition et chagrin en même temps. Ainsi s’exprime Didier Ruiz lorsqu’il entreprend la mise en scène de son dernier spectacle monté avec d’anciens détenus de longue peine.

12 jours
Avant 12 jours, les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience.

12 jours

Avant 12 jours, les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience. D’un côté un juge, de l’autre un patient, entre eux naît un dialogue sur le sens du mot liberté et de la vie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales