Hd

Visages d’une absente (95 mn)

L’absente, c’est la mère disparue du réalisateur, une figure qu’il convoque en interrogeant la mémoire de ses trois sœurs et de son frère aîné, nés de quatre pères différents et qui n’ont pas grandi ensemble. Il confronte ces mémoires trop pleines ou trop vides (ou trop pleines de leur vide) aux traces que sa mère a laissées, lettres et photos sans légendes ou parfois déchirées.
Il retourne sur les lieux qu’elle a traversés, enquête dans les archives et découvre son secret, l’histoire douloureuse de son enfance et de sa jeunesse sous l’Occupation.
Au fur et à mesure, ces fragments s’assemblent, restituant l’unité d’une vie qui, dans son désordre même, dit quelque chose de la liberté d’une femme du 20ème siècle.

Location 48h (VOD): 3,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Fam2_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Jo Ta Ke
Jo Ta Ke parle de la résistance du peuple basque en lutte pour sa survie

Jo Ta Ke

Combattants basques, élus, avocats, les représentants de l’expression indépendantiste basque témoignent et dénoncent : déportations, extraditions policières, tortures, terrorisme d’état, dispersion des prisonniers, politique du repentir…

Cent regrets M. d'Herelle
L'histoire de Serge Fortuna qui pour guérir de son staphylocoque dorée est parti en Géorgie afin de suivre un traitement de phagothérapie.

Cent regrets M. d'Herelle

Serge Fortuna ne s'est pas posé de questions. Au pied du mur, il a décidé de braver les interdits et de partir en Géorgie. Là bas, il se fera soigner par phagothérapie, d'un staphylocoque doré, contracté il y a 39 ans, suite à un accident de moto…  Le résultat est sans appel : Il ne sera pas amputé ! 

Les Enfants de la nuit
Pour la première fois, un documentaire s’intéresse aux enfants des survivants des camps de déportation.

Les Enfants de la nuit

Pour la première fois, un documentaire s’intéresse aux enfants des survivants des camps de déportation et se penchent sur leurs parcours souvent douloureux. Ces "enfants de la nuit" forment la génération témoin entre les déportés et nous.