Erik Orsenna, éloge de la curiosité (52 mn)

Erik Orsenna est toujours « ailleurs », là où personne ne l'attend ; tour à tour écrivain, économiste, académicien, navigateur, etc. Le film se devait de rendre compte des différentes facettes d’une vie où la curiosité tient une place si centrale qu’elle la structure.
Tourné au fil du temps pendant plus d’un an, construit comme une chronique, le film témoigne au plus près de son quotidien de la pluralité des activités d’Erik Orsenna. L’homme a le don de passer avec bonheur et facilité d’un monde à un autre : un jour à la radio pour promouvoir son dernier livre, le lendemain en Touraine dans une école qu’il parraine, d’un coup d’aile parti en Inde enquêter pour son prochaine livre, bientôt en Bretagne à la barre d’un dériveur à louvoyer entre les écueils, le voilà soudain en Afrique couvert d’un casque de chantier au fond d’une mine d’or avant d’arpenter la cour de l’Elysée et d’ évoquer les deux ans passés auprès de François Mitterrand.
La vie d’Erik Orsenna est aussi faite de rencontres. Dans le film, il croise Jean Audouze (astrophysicien), Abdou Diouf (ancien président de la République du Sénégal), un historien indien à Jaipur, un ouvrier dans une mine d’or au Mali, etc.
Eric Orsenna est pudique. Ici pourtant il lève avec délicatesse et profondeur un voile sur les douleurs qui l’ont poussé à écrire. En découle le portrait enlevé d’un homme à l’appétit de vie sans limite. Un homme en perpétuel mouvement qui trouve son équilibre, chaque jour (ou plutôt chaque nuit), dans la solitude de l’écriture.
Bonus :
Entretiens avec Erik Orsenna (54mn)

DVD Zone 2

...

Voir plus

Le DVD : 19,95 € Erikorsennaelogedelacuriosite_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Je me suis mis en marche
À partir du poème de Franck Venaille, La Descente de l'Escaut, le film de Martin Verdet met en scène le poète lui-même.

Je me suis mis en marche

À partir du poème de Franck Venaille, La Descente de l'Escaut, le film de Martin Verdet met en scène le poète lui-même, dans un espace clos, ou voix, bruitages et artifices visuels assurent, entre littérature et cinéma, des points de passage aussi inventifs que réjouissants.

La Plaie et le couteau : Charles Baudelaire
Une enivrante plongée dans l’univers noir et sublime des Fleurs du mal de Baudelaire.

La Plaie et le couteau : Charles Baudelaire

Une enivrante plongée dans l’univers noir et sublime des Fleurs du mal de Baudelaire. Mêlant séquences filmées, poèmes et documents, le film nous dévoile l’existence tourmentée du poète.

Les Poètes sont encore vivants
Un film sur les poètes ? Et vivants encore ? C’est le pari du réalisateur Xavier Gayan.

Les Poètes sont encore vivants

Un film sur les poètes ? Et vivants encore ? C’est le pari du réalisateur Xavier Gayan qui a mené pendant plusieurs mois une série d’entretiens avec des poètes contemporains pour comprendre ce qui incite à faire de la poésie dans un monde où cette pratique paraît plus incongrue que jamais.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales