Mémoire de sauvageons (52 mn)

C’était en 1950. Un foyer est créé à Vitry-sur-Seine, un foyer de semi lib­erté pour accueil­lir 20 à 30 mineurs. Jeunes en dan­ger, ou jeunes car­ac­tériels ayant com­mis des actes de délin­quance. Très vite, le foyer de Vitry, par sa philoso­phie, ses méth­odes, va devenir un cen­tre à part. Sous l’impulsion de son directeur, il se veut un lieu d’épanouissement et de lib­erté.
Stanis­las Tomkiewicz, psy­chi­a­tre à la renom­mée inter­na­tionale vien­dra y tra­vailler pen­dant 23 ans au nom d’une cer­taine vision de l’homme.
Pour lui, un jeune agres­sif est d’abord un jeune qui souf­fre. Il faut donc l’aider à se réc­on­cilier avec lui-même grâce à des moyens d’expression comme le dessin, la photo, le socio­drame… grâce aussi à la psy­chothérapie. Plus tard arrive le cinéma. Les jeunes écrivent des his­toires, se fil­ment.
Pen­dant 30 ans, plus de 300 jeunes sont passés par Vitry. C’est leur his­toire que nous racon­tons. L’histoire de mal par­tis qui arrivent quelque part.

Location 48h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Memoiredesauvageons_jaq_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 6 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les lendemains qui chantent
Trois documentaires de Gilles Perret : tois vraies pages de contre histoire populaire à faire découvrir.

Les lendemains qui chantent

Avec ces trois documentaires, Gilles Perret réhabilite l’héritage du Conseil National de la Résistance et les conquêtes sociales qui en ont découlé.
De vraies pages de contre histoire populaire à faire découvrir.

Auzat l'Auvergnat
À Auzat, un petit village auvergnat, le réalisateur est saisi par l’envie d’un retour aux racines.

Auzat l'Auvergnat

Touché par la découverte d’images tournées par son grand-père dans les années 60 à Auzat, un petit village auvergnat, le réalisateur est saisi par l’envie d’un retour aux racines. 50 ans plus tard, il se munit d’une caméra et part à la rencontre des femmes et des hommes qui donnent vie à Auzat aujourd’hui.

Qu'est-ce qu'on attend ?
Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ?

Qu'est-ce qu'on attend ?

Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune  française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transitionqui le dit.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales