Mémoire de sauvageons (52 mn)

C’était en 1950. Un foyer est créé à Vitry-sur-Seine, un foyer de semi lib­erté pour accueil­lir 20 à 30 mineurs. Jeunes en dan­ger, ou jeunes car­ac­tériels ayant com­mis des actes de délin­quance. Très vite, le foyer de Vitry, par sa philoso­phie, ses méth­odes, va devenir un cen­tre à part. Sous l’impulsion de son directeur, il se veut un lieu d’épanouissement et de lib­erté.
Stanis­las Tomkiewicz, psy­chi­a­tre à la renom­mée inter­na­tionale vien­dra y tra­vailler pen­dant 23 ans au nom d’une cer­taine vision de l’homme.
Pour lui, un jeune agres­sif est d’abord un jeune qui souf­fre. Il faut donc l’aider à se réc­on­cilier avec lui-même grâce à des moyens d’expression comme le dessin, la photo, le socio­drame… grâce aussi à la psy­chothérapie. Plus tard arrive le cinéma. Les jeunes écrivent des his­toires, se fil­ment.
Pen­dant 30 ans, plus de 300 jeunes sont passés par Vitry. C’est leur his­toire que nous racon­tons. L’histoire de mal par­tis qui arrivent quelque part.

Location 72h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Memoiredesauvageons_jaq_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 8 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Memories from Gehenna
Grande-Synthe, Northern France, 2002. J.D. loads his rifle and drives through town, looking for people with an immigrant background.

Memories from Gehenna

Grande-Synthe, Northern France, 2002. J.D. loads his rifle and drives through town, looking for people with an immigrant background. His wild odyssey ends up with the murder of a 17-year-old North African.

Souvenirs de la Géhenne
En 2002, J.D. charge sa carabine et parcourt Grande-Synthe à la recherche de personnes issues de l’immigration.

Souvenirs de la Géhenne

En 2002, J.D. charge sa carabine et parcourt Grande-Synthe à la recherche de personnes issues de l’immigration. Sa folle odyssée se termine par le meurtre d’un Maghrébin de 17 ans.

Un jour, je serai présidente
Combat singulier que celui des femmes qui se sont portées candidates à la présidence de la République.

Un jour, je serai présidente

Combat singulier que celui des femmes qui se sont portées candidates à la présidence de la République. Briguant la magistrature suprême, dans un contexte de médiatisation exacerbée, leur campagne a aussi porté sur la nécessité de casser les stéréotypes associant femmes et pouvoir.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales