L'épreuve de la solidarité (52 mn)

Ils sont une soixantaine de smicards à construire et entretenir des routes pour le compte de l'agence Appia-Troyes, filiale du groupe Eiffage. Des durs, fiers de leur métier et honteux de leur fiche de paie, confrontés aux 35 heures et à l'annualisation du temps de travail. Face à une direction qui reste sourde à leurs revendications, les ouvriers tentent de retrouver le chemin d'une solidarité perdue.
Parmi eux, Manuel Poirier, délégué syndical, essaye depuis des années de fédérer ses collègues, persuadé qu'un retour au bon vieux rapport de force est l'unique moyen de se faire entendre. Mais la majorité ne croit plus à la lutte ouvrière, seule une poignée d'hommes se réunit encore au local syndical, le soir après le travail.
Filmé pendant un an, ce groupe nous donne à voir et à entendre une galerie de personnages au destin desquels on s'attache aisément. Petit à petit, le spectateur s'inquiète pour l'avenir de ce « petit bout de syndicat » : Manu va démissionner pour aller étudier à la Sorbonne. Qui sera le prochain délégué ?
Ce film, sans commentaires, propose une réflexion sur la solidarité, le partage des responsabilités et l'engagement individuel nécessaire à l'action syndicale.

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 3,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Dans le silence des campagnes
Chaque matin, un agriculteur n’a plus la force d’attendre le soir.

Dans le silence des campagnes

Chaque matin, un agriculteur n’a plus la force d’attendre le soir. Au bout d’un an, cela fait plus de 400, certains disent le double, qui mettent fin à leurs jours. Aujourd’hui, le taux de suicide des agriculteurs est le plus élevé de toutes les catégories socio-professionnelles.

Rêves en chantier
Un petit groupe de personnes tente de faire renaître la maison Mimir, espace autogéré à Strasbourg.

Rêves en chantier

À l’origine de cette histoire, Renaud et des copains squattent une vieille maison alsacienne abandonnée. Ils la baptisent : Maison MIMIR ... et décident d’en faire un lieu social, artistique et autogéré. Ils obtiennent de la mairie de Strasbourg un bail pour 20 ans.

Le travail, c’est ma santé ?
Le travail est-il toujours adapté à l’être humain ?

Le travail, c’est ma santé ?

Le travail est-il toujours adapté à l’être humain ? Source de souffrance pour nombre d’employés, le travail n’a plus la cote et son modèle traditionnel se fissure de plus en plus. Face à ce constat, de nouvelles tendances émergent.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales