De mémoires d’ouvriers (79 mn)

Depuis la fusillade de Cluses en 1904, quand les patrons tiraient sur les grévistes, jusqu’au rachat spéculatif de l’usine de la Bâthie par une multinationale australienne, le film de Gilles Perret fait émerger la mémoire ouvrière des montagnes de Savoie.
Une mémoire porteuse de solidarités, qui ne se laisse pas ensevelir sous les dépliants touristiques et les dividendes des actionnaires. 
En confrontant les témoignages de ce prolétariat montagnard avec des images d’archives où se révèle l’évolution du regard dominant jeté sur la condition ouvrière, le cinéaste restitue la chaleureuse vitalité de cette mémoire à la fois locale et universelle. 
Naissance de l’électrométallurgie, édification des grands barrages alpins, construction des stations de ski quand l’économie de service supplante l’économie de production : les hommes filmés par Gilles Perret, en se souvenant de ce qu’ils furent et en témoignant de ce qu’ils sont devenus dans l’économie globalisée, finissent par nous raconter la grande histoire sociale française.

Location 72h (VOD): 4,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 20,00 € De-memoires-douvriers_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Highway Rest Stop
This film traces out the portrait of a motorway rest area located in the countryside in the North of France.

Highway Rest Stop

This film traces out the portrait of a motorway rest area located in the countryside in the North of France. It looks like a dream, filled with the whispering thoughts and the lives of those who work here, as well as those who are just passing through.

Des jours et des nuits sur l'aire
Ce film dresse le portrait d’une aire d’autoroute perdue au milieu de la campagne picarde.

Des jours et des nuits sur l'aire

Ce film dresse le portrait d’une aire d’autoroute perdue au milieu de la campagne picarde, un lieu comme dans un rêve : bruissant des pensées et des vies de ceux qui passent ou qui travaillent ici mais aussi un lieu bien réel.

Marchands à Venise
À Venise, la monoculture touristique rend les conditions de vie des commerçants difficiles.

Marchands à Venise

À Venise, les conséquences économiques de la monoculture touristique rendent les conditions de vie des commerçants difficiles. Beaucoup sont contraints de partir vivre en dehors de la ville historique.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales