Gérard Garouste, retour aux sources (53 mn)

Peintre mondialement reconnu, Gérard Garouste, né en 1946, se livre avec générosité, modestie et franchise, évoquant un passé parfois douloureux, dont il tire souvent des sujets pour ses toiles. Loin de toutes les modes et de tous les courants artistiques en vogue, Gérard Garouste, peintre figuratif inclassable, trace un chemin original et exigeant dans l'art contemporain remontant sans cesse à toutes les sources (personnelles, culturelles, artistiques) quoiqu’il lui en coûte…
Ce film en témoigne, permettant de mieux appréhender son univers et son parcours : son enfance, passée dans un petit village de Bourgogne ; son premier internement psychiatrique à l'hôpital de Villejuif ; son association La Source qui vient en aide aux enfants en grande difficulté ; les moments privilégiés qu’il passe avec Jean-Michel Ribes ou Bernard Blistène ; les vitraux qu’il a réalisés dans l’église de Talant ; son amour pour le Tintoret ; sa passion pour l'hébreu ; son voyage en Israël où il découvre les manuscrits de la Mer Morte.
Le film se termine par une séquence exceptionnelle tournée à la grotte Chauvet qui abrite les plus vieilles peintures de l’humanité…

DVD Zone 2

...

Voir plus

Le DVD : 19,95 € Gerardgarousteretourauxsources_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Gérard Fortuné, le dernier des Naïfs
Ce film retrace l’émouvant portrait d’un homme qui peint, cuisine et danse.

Gérard Fortuné, le dernier des Naïfs

Ce film retrace l’émouvant portrait d’un homme connu dans son quartier comme « Jambes de bois ou l’homme aux échasses ». Un homme qui peint, cuisine et danse.

Télémaque, l'affranchi
« Affranchi éduqué », aime à se définir l’artiste français d’origine haïtienne Hervé Télémaque.

Télémaque, l'affranchi

« Affranchi éduqué », aime à se définir l’artiste français d’origine haïtienne Hervé Télémaque, en référence à son arrière-arrière-grand-père descendant d’esclave. Il a 20 ans quand il fuit la dictature de Duvalier en Haïti. Il n’y retournera que 27 ans plus tard.

Tant que les murs tiennent
Rhodiacéta 2014, un site industriel oublié à l’entrée d’une ville.

Tant que les murs tiennent

Rhodiacéta 2014, un site industriel oublié à l’entrée d’une ville. 
Abandonné depuis bientôt 30 ans, il est devenu le théâtre clandestin de générations de graffeurs, photographes et autres argonautes qui hantent l’endroit.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales