Voyage dans ma collection, Antoine de Galbert (52 mn)

Antoine de Galbert a rassemblé en 25 ans une importante collection mêlant art brut, art primitif et art contemporain. En 2004, il a créé à Paris une fondation d’art contemporain, La Maison rouge, pour y présenter des expositions temporaires dont certaines dédiées aux collections privées.
À l’occasion des 10 ans de la Fondation, il a réuni, pour la première fois, plus de mille oeuvres de sa collection selon un parti pris original et audacieux : l’accrochage des oeuvres n’est pas le fait d’un commissaire – historien de l’art, mais celui d’un algorithme basé sur l’aléatoire, renseigné uniquement sur la taille des oeuvres et pas sur la surface totale des murs à occuper.
Le film est une plongée dans les coulisses de la préparation de cette exposition. Il suit le collectionneur et l’équipe de la Maison rouge sur une année et dessine en creux le portrait d’un amateur passionné, qui revendique sa distance avec les emballements du marché de l’art.
« C'est cela Antoine de Galbert, il ne regarde pas du même côté que tout le monde. Et c’est tant mieux. » Harry Bellet, Le Monde
« C’est comme si l’on circulait dans la tête du collectionneur, bouillon de culture visuelle et d'images mentales. » F. Roussel, Libération
« Au fil du parcours se dessine un univers mental, celui d'un homme pénétré d'une authentique passion. Une leçon de regard. » Annick Colonna-Cesari, L'Express

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 3,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Galop Arrière
L’aventure Zingaro : un défi exaltant et fabuleux et surtout l’invention d’un nouvel art, le théâtre équestre.

Galop Arrière

L’aventure Zingaro : un défi exaltant et fabuleux, vingt-cinq années d’engagements artistiques, neuf créations aussi originales que poétiques saluées dans le monde entier, et surtout l’invention d’un nouvel art, le théâtre équestre.

Triptyk
Pour la première fois, Bartabas construit la danse des chevaux et des cavaliers sur des musiques écrites.

Triptyk

Pour la première fois, Bartabas construit la danse des chevaux et des cavaliers sur des musiques écrites : Le Sacre du printemps et La Symphonie de psaumes de StravinskyDialogue de l’ombre double de Pierre Boulez.

Loungta, les chevaux de vent
Aborder au Tibet, même par la seule voie de l’imagination, c’est d’emblée se porter au plus haut.

Loungta, les chevaux de vent

Aborder au Tibet, même par la seule voie de l’imagination ou de la pensée, c’est d’emblée se porter au plus haut. En exploitant un tel univers, en le restituant par intuitions soudaines et tableaux transfigurés, Bartabas accomplit un nouveau prodige.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales