La Voix des statuettes (60 mn)

France, Cameroun - Collection Lumière d’Afrique

Lors d’une visite dans un musée du Congo, je suis tombée nez à nez avec trois statuettes. Elles semblaient m’observer, tout comme je les observais, intriguée par leur expressivité. Symboles de culte et de rituels, elles sont toutes très différentes : l’une a une scarification ventrale, l’autre une triple tête et la dernière un visage balafré. Représentatives de trois régions du pays, je pars sur la route pour tenter de les comprendre. Appréhender leur emprise aujourd’hui, c’est interroger les métamorphoses qu’elles ont subies en sortant du domaine du sacré, interroger une société et sa culture.
Sélections en festivals :
2016 : Les Rencontres Afrique en Docs - Lille (France) - Sélection
2015 : Festival du film documentaire de Saint-Louis - Saint Louis (Sénégal) - Sélection officielle - Moyens Métrages

Version originale : français, lingala, kituba, lari, téké, bémbé - Sous-titres français et anglais
DVD Pal Multizones

Le DVD : 12,95 € Lavoixstatuettes_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Poisson d’or, poisson africain
La pêche et ses enjeux en Casamance, au sud du Sénégal

Poisson d’or, poisson africain

La région de Casamance, au sud du Sénégal est une des dernières zones refuges en Afrique de l’Ouest pour un nombre croissant de pêcheurs artisans, de transformateurs et de travailleurs migrants.

Grand place
Passeurs d’histoires, les anciens manient l’art de conter et de raconter.

Grand place

Passeurs d’histoires, les anciens manient l’art de conter et de raconter. Curieux de l’univers environnant, les vieux amis portent un regard sur le monde en nous livrant sur Saint-Louis, une histoire, d’hier et demain. Leurs causeries, teintées d’humour, nous offrent une terre, une mémoire, un métissage.

Comment je suis devenu Diola
Ce film est une quête identitaire, un voyage initiatique de Dakar à Ziguinchor.

Comment je suis devenu Diola

Je suis né et j’ai grandi en ville à Dakar loin du village de mes parents Diola depuis des générations. Ni leur langue ni leur culture diola ne m’ont été transmises. À ma majorité, mu par le profond désir de combler ce vide, je décide d’aller au village de mes parents.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales