Hd

Je ne me souviens de rien (59 mn)

Décembre 2010 : la révolution éclate en Tunisie, le pays de mon père. Les cris de fureur du peuple tunisien rejoignent d’une étrange manière l’agitation intérieure qui grandit en moi depuis quelques semaines. Traversant au même moment un épisode maniaco-dépressif d’une grande intensité, je suis diagnostiquée bipolaire et entre en clinique psychiatrique. Au sortir de cette longue dépression, je n’ai presque aucun souvenir de ce moment de vie.
Me restent des dizaines d’heures de rushes, des centaines de photos, deux carnets remplis d’écrits, de collages, de dessins, précieuses traces palliant à mon amnésie. Plus de quatre ans après, ces quelques mois de ma vie restent encore inaccessibles à ma mémoire. Le projet de ce film : la reconstituer et tenter de montrer la réalité de cette maladie.
Bonus DVD :
Entretien avec la réalisatrice, Diane Sara Bouzgarrou (19’26) - Quelque chose est tombé de Diane Sara Bouzgarrou (1’, 2016) - La Femme enfant de Diane Sara Bouzgarrou (3’, 2016) - Une Passion de Thomas Jenkoe (6’40, 2011)

DVD pal Multizones

lire la suite...

Location 48h (VOD): 2,99 € Gift Louer le film
Le DVD : 16,99 € Jenemesouviensderien_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

La moindre des choses
À deux heures de Paris, quelque part entre Blois et Chambord, la clinique psychiatrique de La Borde n'est pas une institution ordinaire.

La moindre des choses

Au cours de l'été 1995, fidèles à ce qui est désormais devenu une tradition, pensionnaires et soignants de la clinique psychiatrique de La Borde se rassemblent pour préparer la pièce de théâtre qu'ils joueront le 15 août.

Derrière les fronts
Un road movie sur les conséquences invisibles de la colonisation en Palestine.

Derrière les fronts

Une traversée de la Palestine en compagnie de la psychiatre palestinienne, Dr. Samah Jabr, qui met en lumière les résistances et les résiliences face aux blessures invisibles de la guerre et de l’occupation.

12 jours
Avant 12 jours, les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience.

12 jours

Avant 12 jours, les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience. D’un côté un juge, de l’autre un patient, entre eux naît un dialogue sur le sens du mot liberté et de la vie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales