Doubleflag Ce film est en Français, il est également disponible en Anglais.
This film is in French, but it is also available in English.

Malgré la nuit (54 mn)

Quand on emprunte l’Autoroute A6, à la hauteur de Charnay les Mâcon, en Saône et Loire, on peut voir un homme posté sur un pont qui enjambe la chaussée. Cet homme, vêtu d’une sorte de bure de moine, salue les automobiles et les camions qui passent en contrebas, en agitant mécaniquement sa main qui présente une petite colombe en bois blanc. Il reste ainsi, pendant des heures, à contempler le flot continuel des automobilistes. De temps à autre, un conducteur répond à son salut par un appel de phare ou un coup de klaxon. Cet homme, c’est «Frère Antoine», un ancien oblat de l’abbaye de Cîteaux…
Aujourd'hui, il vit dans un petit logement dans les faubourgs de Mâcon. Lorsqu'il ne se trouve pas sur le pont, il reste chez lui. Il consacre l'essentiel de son temps à fabriquer des petites croix en bois. Il scie, il ponce, il vernit. Voilà sa vie. Lorsque ses mains travaillent, son esprit se libère, des souvenirs reviennent à sa mémoire. Alors, parfois, Frère Antoine emprunte à nouveau le chemin qui l'a conduit, quarante ans plus tôt, jusqu'aux portes de l'abbaye de Cîteaux.
PRIX DU FESTIVAL «POPOLI E RELIGIONI» de Terni 2005 - Italie

Location 48h (VOD): 2,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Sur les mains
Sous le chapiteau de l’Académie Fratellini, Francisco s’entraîne patiemment, rigoureusement.

Sur les mains

Saint-Denis. Sous le chapiteau de l’Académie FratelliniFrancisco s’entraîne patiemment, rigoureusement, pour apprendre les bons gestes.

Denise d'Aubervilliers
Denise Bilem fouille dans sa mémoire pour exhumer les souvenirs intimes qu’elle a pu conserver.

Denise d'Aubervilliers

Face aux images de son enfance tournées en 1945 par Jacques Prévert et Éli Lotar dans les logements insalubres d’Aubervilliers, Denise Bilem fouille dans sa mémoire pour exhumer ses souvenirs intimes.

Ravachol
Entre fiction et documentaire, ce film s’interroge sur l’utilisation de la violence en politique.

Ravachol

Ravachol, figure emblématique et oubliée de l’Anarchie, prônait la propagande par le fait, c’est-à-dire que seules les bombes peuvent changer une société injuste et inégalitaire.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales