Logo-play

François-Guy Yzebe

François-Guy Yzebe

François-Guy Yzèbe est né en 1941 à Compiègne. Il a été Directeur Général de Collectivités Territoriales pendant plus de trente ans à Villeurbanne, Brest, Rouen et au Conseil Général des Hauts de Seine. Rien à voir avec le cinéma… Sauf que le cinéma a été pour lui une école de la vie où l’on apprend à distinguer l’apparence et la réalité.

À la retraite, il a l’occasion de prendre une caméra en main. Coup de foudre entre elle et lui. Il filme la vie de son village (Peaugres en Ardèche), les vieux paysans, les artisans. Il veut garder trace de personnes merveilleuses qui vont disparaître.

en savoir plus...

Logo-play

Films de François-Guy Yzebe

18 Films
Jérémy Vallas, l’homme tranquille

Jérémy Vallas, l’homme tranquille

« Autrefois le Vallorcin vivait avec la montagne, maintenant il vit de la montagne ». Jérémy met en garde contre l’utilisation effrénée des richesses naturelles de la vallée. En tant que Maire du village, réussira-t-il à convaincre ses voisins chamoniards ?

Thierry Ancey, l’homme du labeur

Thierry Ancey, l’homme du labeur

Thierry parle fort. Il dirige de main de maître ses ouvriers avec qui il construit des chalets. L’important c’est le travail. Mais n’est-il pas aussi celui qui sera le premier à venir en aide à chacun ?

Fanny Devillaz, envie de grimper

Fanny Devillaz, envie de grimper

Fanny a une passion dévorante. À ses risques et périls car elle sait que ce n’est pas la montagne qui prend l’homme, c’est l’homme qui flirte parfois avec la montagne. Jusqu’où ira-t-elle ?

Pierre Ancey, Pierre des Biolles

Pierre Ancey, Pierre des Biolles

Pierre Ancey dit « Pierre des Biolles », en connait des histoires sur Vallorcine. Celles qu’il préfère ce sont celles de son enfance, avec son père. Pourquoi est-il si silencieux quand, dans son atelier, il fabrique des seilles ?

Portraits Vallorcins #3

Portraits Vallorcins #3

Ces quatre films constituent le troisième volet d’une collection de portraits d’habitants et d’habitantes de Vallorcine, village particulier du Massif du Mont blanc, par sa position géographique, son histoire, sa vie locale.

Xavier Dunand, à l’école de la montagne

Xavier Dunand, à l’école de la montagne

Xavier est un accompagnateur en moyenne montagne. Il vit de cette parole de G. Rebuffat : « Ce qui embellit un tas de pierre, une pente de neige, c’est le sourire qui est dans votre cœur. »

Paul Berguerand, d’un métier à l’autre

Paul Berguerand, d’un métier à l’autre

En nous racontant l’histoire de sa vie, Paul nous parle de l’histoire de Vallorcine. Il nous livre aussi sa philosophie, aimer les gens, les rendre heureux, c’est ce qu’il a essayé de faire dans ses différents métiers.

Guy Ancey, l’homme debout

Guy Ancey, l’homme debout

Guy Ancey est né dans une des plus vieilles familles de Vallorcine. Il tient le bar tabac et sait tout ce qui se passe dans le village. Ses yeux rieurs en disent long sur sa capacité à démasquer et à intervenir à bon escient.

André Devillaz, l’homme du bois

André Devillaz, l’homme du bois

André est l’homme heureux de la montagne. Son visage, ses yeux traduisent son émerveillement. La forêt, le travail du bois, la neige, l’eau, tout lui est occasion de bonheurs renouvelés.

Portraits Vallorcins #2

Portraits Vallorcins #2

Ce deuxième volet de la série Portraits Vallorcins dresse quatre portraits d’une vingtaine de minutes chacun d’habitants et d’habitantes de Vallorcine, village particulier du massif du Mont-Blanc par sa situation géographique, son histoire, sa vie locale.

Denise Rey, une artiste singulière

Denise Rey, une artiste singulière

Elle parcourt la montagne à la recherche de pommes de pin, de lichens, de morceaux de bois qu’elle transformera en chouettes à plumes, en sorcières ou... Elle s’émerveille devant ce qu’elle découvre et ses yeux jubilent à la pensée du destin de ses povottes.

Albert Burnet, du bois dont on fait les hottes

Albert Burnet, du bois dont on fait les hottes

Albert scie, taille, plie, rabote et assemble avec gourmandise ses lames de mélèze pour bâtir une hotte. Il prolonge les gestes de ses ancêtres qui passaient leurs longues soirées d’hiver à fabriquer ces hottes utiles à transporter sur leur dos courbés le foin, les outils, et, parfois, les bébés.

Daniel Rey, tout est géométrie

Daniel Rey, tout est géométrie

Dans son atelier qui fleure bon l’odeur de pin, Daniel ne lâche pas son Opinel depuis le lever du jour jusqu’au coucher du soleil. La lame de son couteau pénètre avec tendresse dans le bois d’arolle pour parer de rosaces et damiers un plumier, une boîte à sel ou un coffre à jouet.

Portraits Vallorcins #1

Portraits Vallorcins #1

Ce premier volet d’une série dresse trois portraits d’une vingtaine de minutes chacun d’habitants et d’habitantes de Vallorcine, village particulier du massif du Mont-Blanc par sa situation géographique, son histoire, sa vie locale.

Loïc, à bras le corps

Loïc, à bras le corps

Depuis 42 ans, Loïc voit sa myopathie grignoter son quotidien, ses projets et ses rêves. Nous le suivons, de l’école où à six ans « ça fait bizarre d’arriver essoufflé dans sa classe », puis dans ses projets un peu fous, en train et en hélicoptère, au sommet des montagnes.

Nozières 920 mètres

Nozières 920 mètres

Nozières, village ardéchois perché à 920 mètres d’altitude, compte aujourd’hui 271 habitants contre 1 400 au début du siècle dernier. Le village a-t-il réussi à relever le défi de l’exode rural ?

Une dernière œuvre

Une dernière œuvre

Pendant un siècle, trois générations de forgerons se sont succédées dans une forge de Bourg-Argental, dans la Loire. De son père et de son grand-père Yves Richard a hérité l’atelier, les outils et le savoir-faire.

La ferme des Combeaux

La ferme des Combeaux

Dans la haute vallée de l’Eyrieux, au centre de l’Ardèche, quatre vieux paysans entretenaient la ferme des Combeaux. Ils étaient sept. Tous célibataires. Tous fils de Philémon Dejoux.