Logo-play

Alain Tanner

Alain Tanner

Alain Tanner, né le 6 décembre 1929 à Genève, est un réalisateur suisse.

en savoir plus...

Logo-play

Films de Alain Tanner

10 Films
Nice Time

Nice Time

Nice Time, c'est la fièvre du samedi soir à Picadilly Circus. Le film réside essentiellement en jeux de regards qui cherchent à capter tout ce qu'il y a à voir. Il témoigne à merveille de la sur-stimulation sensorielle propre à la vie urbaine, surtout la nuit. Dans la tradition du "candid eye", la caméra, avec une longue focale, saisit tout ce qu'elle peut, avec une prédilection pour les regards et les gestes d'amour.

Le Pouvoir dans la rue

Le Pouvoir dans la rue

Ce reportage réalisé par Alain Tanner en mai 68 pour la RTS donne à revoir les images des mouvements de contestation contre le pouvoir, initiés par les étudiants et suivis par les ouvriers en grève chez Renault.

Dans la Ville Blanche

Dans la Ville Blanche

Paul débarque et déserte. Il aime Lisbonne. Il aime aussi deux femmes en même temps. Cette halte est une pause dans sa vie qu'il voudrait sans doute changer. Muni d'une caméra super-huit, il se filme ainsi que les rues et le port.Topographiée par Tanner, Lisbonne, presque abstraite, devient la plus belle ville du monde. Poésie urbaine parfumée d'odeurs de mer. Le voyage se fait sur place, face à la fenêtre

Le journal de Lady M.

Le journal de Lady M.

Lady M., chanteuse dans un cabaret parisien, y rencontre un soir un peintre catalan. Son contrat terminé, elle le rejoint en Catalogne. Ils parcourent le pays en vivant une réelle passion amoureuse, jusqu'au jour où elle apprend qu'il est marié avec une femme africaine et père d'une petite fille. Elle rentre alors à Paris mais se rend compte qu'elle ne peut vivre sans lui. Elle invite alors toute la famille à venir chez elle.

L'homme qui a perdu son ombre

L'homme qui a perdu son ombre

Quand on n'a plus d'idées, quand on ne sait plus pourquoi on fait les choses, c'est comme un homme qui a perdu son ombre, dit Antonio à Paul. Antonio pense que Paul a perdu son ombre.

Jonas et Lila à demain

Jonas et Lila à demain

"Jonas et Lila, à demain" se déroule pendant les six premiers mois de l'an 2000. Jonas vient d'avoir vingt-cinq ans. Il a terminé une école de cinéma et a épousé Lila, une jeune africaine.

Requiem

Requiem

Cette histoire se passe à Lisbonne le dernier dimanche de juillet entre midi et minuit. Ce dimanche-là fut, paraît-il, le jour le plus chaud de l’année. Ce fut surtout un jour très particulier, propice aux hallucinations et aux rencontres les plus étonnantes. Le temps se défait, dissout dans la canicule. Le passé et le présent se confondent. Les vivants et les morts se croisent et règlent leurs comptes.

Fourbi

Fourbi

Rosemonde a vendu son histoire à une grande chaîne de télévision qui, pour alimenter ses programmes, achète les droits de faits divers à leurs victimes pour en faire un film. Il y a huit ans, elle avait tué un homme qui tentait de la violer, et l’affaire, sans témoin, s’était terminée par un non-lieu.

Paul s'en Va

Paul s'en Va

"Paul s'en va" se déroule dans un conservatoire d'art dramatique et a pour protagonistes dix-sept élèves comédiens de cette école, ce qu'ils sont dans la réalité. Le film est divisé en quatre chapitres : 1) La disparition, 2) Les traces, 3) Le monde, 4) La parole donnée.

Le retour d'Afrique

Le retour d'Afrique

Ode à la parole libérée et aux mots, "ceux qu'on dit aux autres, ceux qu'on dit en silence", le troisième film d'Alain Tanner est habité par la langue d'un poète et par un texte qui marqua profondément la jeunesse du cinéaste: le Cahier d'un retour au pays natal écrit en 1939 par Aimé Césaire.