Stalker (163 mn)

Il existe une Zone, lieu dont personne ne connaît la nature. A-t-elle été touchée par une bombe atomique ? Une météorite ? La venue d'extraterrestres ? Cette Zone est crainte par tout le monde et cernée par la police. On ne peut y entrer : elle est considérée comme dangereuse. En son cœur, on dit qu'il existe un lieu, La chambre, où tous les souhaits peuvent être réalisés. Des passeurs, nommés Stalkers, peuvent guider ceux qui tentent d'atteindre la Zone
Un écrivain et un professeur de physique sont parvenus à entrer en contact avec un Stalker et décident de pénétrer dans la zone et de découvrir cette fameuse chambre. Ils ignorent que la zone suit ses propres règles, dont seul le Stalker peut comprendre le sens. Ces règles contraignent le professeur et l'écrivain à révéler leur personnalité intime, ce qu'ils cachent au plus profond d'eux-mêmes.
Après Solaris, Tarkovski revient à la science-fiction pour illustrer un monde qui n'a plus foi en rien. Il signe un chef d'oeuvre intemporel au potentiel inépuisable... On ne ressort jamais vraiment de Stalker. Plusieurs membres de l'équipe du film ont développé des cancers quelques années après le tournage de celui-ci, ce que certains attribuent à la forte pollution industrielle présente sur des lieux de tournage.
Avec : Alexandre Kaïdanovski, Anatoli Solonitsyne, Nikolaï Grinko, Alisa Freindlich, Natacha Abramova
« Voici l'un des plus beaux films de l'histoire du cinéma. Ses images fabuleuses n'ont pas fini de nous hanter. » Télérama
« Un chef-d'oeuvre exténuant de beauté. » Libération
« Quand je découvris les films d'Andreï Tarkovski, ce fut pour moi un miracle. Je me trouvais, soudain, devant la porte dont jusqu'alors la clé me manquait. Une chambre où j'avais toujours voulu pénétrer et où lui-même se sentait parfaitement à l'aise. » Ingmar Bergman
Prix Spécial du Jury Festival de Cannes 1980
Version Originale Russe Sous-Titrée Français

...

Voir plus

Le DVD : 19,95 € Stalker_jaq_small Article provisoirement indisponible

Sur le même thème

Jeannot Le Corbeau
Les contes populaires hongrois ont été majestueusement mis en images par le maître de l'animation hongroise, Marcell Jankovics.

Jeannot Le Corbeau

Les contes populaires hongrois ont été majestueusement mis en images par le maître de l'animation hongroise, Marcell Jankovics, nommé aux Oscars en 1974 pour le court-métrage d'animation Sisyphus et primé de la Palme d'or à Cannes en 1977 pour Struggle.

Les sept petits chevreaux
Les contes populaires hongrois ont été majestueusement mis en images par le maître de l'animation hongroise, Marcell Jankovics.

Les sept petits chevreaux

Les contes populaires hongrois ont été majestueusement mis en images par le maître de l'animation hongroise, Marcell Jankovics, nommé aux Oscars en 1974 pour le court-métrage d'animation Sisyphus et primé de la Palme d'or à Cannes en 1977 pour Struggle.

Petit Paul, le prince au muguet
Les contes populaires hongrois ont été majestueusement mis en images par le maître de l'animation hongroise, Marcell Jankovics.

Petit Paul, le prince au muguet

Les contes populaires hongrois ont été majestueusement mis en images par le maître de l'animation hongroise, Marcell Jankovics, nommé aux Oscars en 1974 pour le court-métrage d'animation Sisyphus et primé de la Palme d'or à Cannes en 1977 pour Struggle.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales