Des esthéticiennes en blouse blanche (52 mn)

Le cen­tre de beauté à l’Institut Gus­tave Roussy à Ville­juif. Des esthéti­ci­ennes dis­pensent des soins esthé­tiques à des malades atteints de can­cer et dont le rap­port au corps et à l’identité est com­plète­ment bouleversé.
Qui sont ces esthéti­ci­ennes, com­ment réussissent-elles à faire entrer dans un lieu de souf­france la beauté, l’esthétique, la séduc­tion, ce qui, a pri­ori, sem­ble futile, sans que cela n’apparaisse comme la pire des incon­ve­nances ? Mais surtout com­ment, en con­tact direct avec les patients, arrivent-elles à lut­ter au quo­ti­dien con­tre les sen­ti­ments de dés­espoir, de révolte et de décourage­ment que nous éprou­vons tous face à la mal­adie, à la souf­france psy­chologique et physique, à la trahi­son d’un corps, et au spec­tre de la mort ?

Location 48h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Desestheticiennesbousesblanches_jaq_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 8 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Sortir de la Sclérose en plaques
Chaque médecin, neurologue, psychologue pourrait aujourd’hui avoir des clés en main pour que chaque personne qui apprend qu’elle a une sclérose en plaques puisse avoir toutes les chances d’en sortir.

Sortir de la Sclérose en plaques

Chaque médecin, neurologue, psychologue pourrait aujourd’hui avoir des clés en main pour que chaque personne qui apprend qu’elle a une sclérose en plaques puisse avoir toutes les chances d’en sortir.
Ce coffret DVD rassemble 11 heures de conférences extraites du premier colloque sur la sclérose en plaques.

Un cas suspect
Juin 2015, dix huit mois après l'apparition de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest.

Un cas suspect

Juin 2015, dix huit mois après l'apparition de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. À Dakar, il n'y a pas de malade mais une flambée épidémique peut survenir à tout moment. Au dispensaire Saint Martin, dans le quartier populaire de Rebeuss, c'est l'effervescence.

Portes closes
En désirant soigner, accompagner une personne atteinte d’une maladie de type Alzheimer, parfois on la contraint, on l’enferme…

Portes closes

En désirant soigner une personne atteinte d’une maladie de type Alzheimer, parfois on la contraint, on l’enferme… Mais de quel droit finalement ? Veut-on assurer sa sécurité ou rassurer son entourage ? Au CHU de Reims, le Docteur Munsch réfléchit à ces questions d’éthique, comme à la Maison Carpe Diem au Québec.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales