Retour à Cuba (78 mn)

Après 18 ans passés en Italie, la cubaine Barbara Ramos retourne vivre dans son pays natal. Dans la petite ville de Santa Clara, elle découvre à travers les projets de sa famille et de ses amis ce qui a changé à Cuba mais aussi ce qui n’a pas changé et ne changera probablement jamais.
Filmé sur une période de 3 ans, le temps pour Barbara de construire la maison de ses rêves, Retour à Cuba est une chronique sur la vie à Cuba au temps des réformes libérales de Raúl Castro et de la réconciliation avec les États-Unis d’Amérique.
Un film résolument positif qui démontre avec énergie et humour qu’il est aujourd’hui possible de trouver le bonheur à Cuba !
2016 : Festival du Cinéma Latino-Américain de Montréal - Montréal (Canada) - Sélection officielle
2016 : AWDFF - Africa World Documentary Film Festival - St. Louis (États-Unis) - Sélection officielle

Langues : espagnol - Sous-titres : français, anglais
DVD NTSC Multizones

Le DVD : 14,95 € Retouracuba_jaq_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 5 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Parole de King !
Si les Drag Queen occupent le devant de la scène des cabarets, peu de gens connaissent les Drag King.

Parole de King !

Si les Drag Queen occupent le devant de la scène des cabarets, peu de gens connaissent les Drag Kings qui se servent des codes de la masculinité pour jouer avec ceux de la féminité. 

Bienvenue à Khalmion
Ils vivent sur la frontière entre l’Ouzbékistan et le Kirghizstan et parlent également un français impeccable.

Bienvenue à Khalmion

Ils vivent sur la frontière entre l’Ouzbékistan et le Kirghizstan qui passe pratiquement dans la rue principale du village et détermine pour beaucoup leur mode de vie et leur vision du monde. La deuxième particularité de ce village est que depuis plus de quarante ans, ils parlent entre eux en français.

Les travestis pleurent aussi
Paris. Dans une petite impasse près de la Place de Clichy, se dressent face à face deux hôtels glauques comme tant d’autres dans ce q...

Les travestis pleurent aussi

Paris, près de la Place de Clichy, hôtels glauques. Derrière ces façades anonymes, se cachent les vies marginales de plusieurs transsexuels d’origine équatorienne qui se prostituent au bois de Boulogne : tous ont fui leur pays ainsi que l’intolérance et l’homophobie qui y règnent. 

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales