Retour à Cuba (78 mn)

Après 18 ans passés en Italie, la cubaine Barbara Ramos retourne vivre dans son pays natal. Dans la petite ville de Santa Clara, elle découvre à travers les projets de sa famille et de ses amis ce qui a changé à Cuba mais aussi ce qui n’a pas changé et ne changera probablement jamais.
Filmé sur une période de 3 ans, le temps pour Barbara de construire la maison de ses rêves, Retour à Cuba est une chronique sur la vie à Cuba au temps des réformes libérales de Raúl Castro et de la réconciliation avec les États-Unis d’Amérique.
Un film résolument positif qui démontre avec énergie et humour qu’il est aujourd’hui possible de trouver le bonheur à Cuba !
2016 : Festival du Cinéma Latino-Américain de Montréal - Montréal (Canada) - Sélection officielle
2016 : AWDFF - Africa World Documentary Film Festival - St. Louis (États-Unis) - Sélection officielle

Langues : espagnol - Sous-titres : français, anglais
DVD NTSC Multizones

Le DVD : 14,95 € Retouracuba_jaq_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 6 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

On dirait que...
Le métier des parents vu par leurs enfants.

On dirait que...

« On dirait que…» et l'imaginaire se met en marche. Plutôt que de jouer aux cow-boys et aux indiens, des enfants de 8 à 13 ans, fils et filles de médecins, d'agriculteurs, de gendarmes ou d'épiciers jouent devant la caméra au métier de leurs parents.

Mort(s) de la rue
Chaque année, environ 360 sans abris meurent, non pas de froid, mais de misère, d’abandon et de violence.

Mort(s) de la rue

Chaque année, environ 360 sans abris meurent, non pas de froid, mais de misère, d’abandon et de violence. Bernard était l'un d'entre eux ; figure bien connue de la ville de Bayeux, il est décédé à 46 ans «dans» et «de» la rue.

Rêves en chantier
Un petit groupe de personnes tente de faire renaître la maison Mimir, espace autogéré à Strasbourg.

Rêves en chantier

À l’origine de cette histoire, Renaud et des copains squattent une vieille maison alsacienne abandonnée. Ils la baptisent : Maison MIMIR ... et décident d’en faire un lieu social, artistique et autogéré. Ils obtiennent de la mairie de Strasbourg un bail pour 20 ans.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales