Konyak, les derniers Rois de l'Inde (52 mn)

Au Nagaland, aux confins du Nord-Est de l'Inde, vit un peuple qu'aucune autorité, britannique ou indienne, n'a réussi à soumettre : les Konyak. Une communauté de tradition guerrière. Reconnus comme « derniers coupeurs de tête indiens ».
Cette tradition s'est perpétuée jusque dans les années 70. À Longwa, un petit village à la frontière indo-birmane, le Angh, le roi du village, un des derniers rois de l’Inde, dirige ce petit royaume. L'ancien roi, son père, est mort en février 2015. C’est maintenant à son fils ainé de servir au mieux les intérêts de ses sujets.
Cependant, depuis une dizaine d'années, une route relie Mon, petite ville indienne, à Longwa. Cette ouverture crée de nouvelles envies, de nouveaux désirs. Et petit à petit, des changements profonds surgissent au sein de la société konyak. L’opium s'est immiscé dans les esprits et les habitudes des villageois.
L'église baptiste a supplanté la religion animiste et amené de nouvelles valeurs familliales. Panchoum, Pongham, Tonyei et le pasteur Wantin partagent leur quotidien, leurs envies et leur peur, entre tradition et modernité... 

Le DVD : 16,00 € Konyak_jaq_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 8 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Moudjahidate
Des engagements de femmes pour l’Indépendance de l’Algérie.

Moudjahidate

Ce documentaire retrace des engagements de femmes dans les luttes pour l’Indépendance de l’Algérie, au sein du FLN-ALN (Front de Libération Nationale – Armée de Libération Nationale) à travers des récits de vies d'anciennes combattantes.

Signer
Une invitation à élargir notre perception des langues humaines.

Signer

Dans son film Signer, Nurith Aviv s’aventure dans un champ peu connu, celui des langues des signes. Ces langues sont diverses, chacune a sa grammaire, sa syntaxe, complexe et riche.

Les fleurs du bitume
Dans les rues tunisiennes danser, graffer, slamer : un combat pour exister.

Les fleurs du bitume

Dans les rues de Tunis et de Sfax, Chaima danse, Ouméma graffe, Shams slame. Elles ne se connaissent pas mais font parties de la même génération. Elles sont nées sous la dictature de Ben Ali. Elles sont les adolescentes de la révolution du Jasmin qui a éclos en Tunisie en 2011.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales