Konyak, les derniers Rois de l'Inde (52 mn)

Au Nagaland, aux confins du Nord-Est de l'Inde, vit un peuple qu'aucune autorité, britannique ou indienne, n'a réussi à soumettre : les Konyak. Une communauté de tradition guerrière. Reconnus comme « derniers coupeurs de tête indiens ».
Cette tradition s'est perpétuée jusque dans les années 70. À Longwa, un petit village à la frontière indo-birmane, le Angh, le roi du village, un des derniers rois de l’Inde, dirige ce petit royaume. L'ancien roi, son père, est mort en février 2015. C’est maintenant à son fils ainé de servir au mieux les intérêts de ses sujets.
Cependant, depuis une dizaine d'années, une route relie Mon, petite ville indienne, à Longwa. Cette ouverture crée de nouvelles envies, de nouveaux désirs. Et petit à petit, des changements profonds surgissent au sein de la société konyak. L’opium s'est immiscé dans les esprits et les habitudes des villageois.
L'église baptiste a supplanté la religion animiste et amené de nouvelles valeurs familliales. Panchoum, Pongham, Tonyei et le pasteur Wantin partagent leur quotidien, leurs envies et leur peur, entre tradition et modernité... 

Le DVD : 16,00 € Konyak_jaq_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 5 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Au revoir, à bientôt
Les difficultés d’un étudiant étranger plongé dans une ville de province française comme Le Havre.

Au revoir, à bientôt

Du Mali d’Iran ou des Comores ils ont quitté leur famille, nous allons vivre les difficultés d'un étudiant étranger plongé dans une ville de province française comme Le Havre. Avec eux nous allons découvrir les formalités, les galères, et les aléas en tous genres de leur vie quotidienne.

Chronique d'une catastrophe annoncée
Un document-témoignage fort, d'un réalisateur haïtien engagé.

Chronique d'une catastrophe annoncée

Le 12 janvier 2010 un tremblement de terre de magnitude 7.3 frappe le département de l'Ouest de la République d'Haïti. Le film documente le drame, le courage du peuple haïtien, la solidarité internationale et s’interroge sur les négligences qui ont conduit à cet apocalypse.

Au pays de Citron
Le réalisateur a filmé pendant plus d’un an sa fille et deux enfants d’origine guinéenne qui sont ses voisins.

Au pays de Citron

Le réalisateur a filmé pendant plus d’un an les jeux, les discussions et les histoires, les mercredis et les vacances, les bonheurs et les disputes que sa fille Mathilde (5 ans) a partagé avec Fatimatou (9 ans) et Ibrahima ( 6 ans), deux enfants d’origine guinéenne qui sont ses voisins.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales