Les survolés (52 mn)

Le “Vieux Pays” de Gous­sainville est un petit vil­lage typ­ique de la région parisi­enne dont l’histoire bas­cule en 1973. A cette date, à quelques kilo­mètres de là, l’aéroport de Roissy sur­git au beau milieu des champs de blé. Depuis, la vie est devenu un enfer. Sur­volés par les avions qui décol­lent toutes les 30 sec­on­des, une cen­taine d'habi­tants sont encore là. Très attachés à leur vil­lage, ils n’ont pas voulu, et par­fois pas pu, partir. Le film raconte leur his­toire, aujourd’hui et avant la con­struc­tion de l’aéroport. Il nous les fait décou­vrir dans leur vie quo­ti­di­enne. Vic­times de déci­sions poli­tiques absur­des et con­tra­dic­toires, du mépris des autorités, d’un développe­ment qui ignore le fac­teur humain, les “sur­volés” sur­vivent… dans un vil­lage classé mon­u­ment his­torique et qui pour­tant tombe en ruine, exposés à des nui­sances sonores insup­port­a­bles et sus­pendus au risque tou­jours pos­si­ble du crash…

Location 48h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Lessurvoles2_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 5 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)
Pour la première fois les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes.

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)

1987-1994 : « Paris nous appartenait, tout était possible… ». Pour la première fois, les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes. Quand l’Histoire ( des raves parties, du hip hop, du punk hardcore …) rencontre les histoires de Pat Ca$h, Gatsby de la fin 80.

Les glaneurs et la glaneuse
Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ».

Les glaneurs et la glaneuse

Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ». Par nécessité, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant.

Paris est une fête
Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains.

Paris est une fête

Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains traversés par un « jeune mineur étranger isolé », les attentats, les roses blanches, l’état d’urgence…, le silence, et la joie…, rien que la joie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales