My land (84 mn)

De père musulman et de mère juive, le réalisateur, Nabil Ayouch, a toujours entretenu une relation tourmentée avec le conflit israélo-palestinien. Dans ce film, il décide de l’aborder sous un angle original, avant tout humain. De ses rencontres avec de vieux réfugiés palestiniens, qui vivent dans des camps au Liban depuis 1948, il en retire des témoignages bouleversants. Cette mémoire d’une terre perdue, il la fait écouter à de jeunes israéliens qui ont pris leur place dans les villages qu’habitaient autrefois ces palestiniens. Leur histoire, ces Israéliens ne l’ont jamais apprise. Sûrement par peur.
Dans ce film, ils acceptent de transgresser les mythes fondateurs de leur état et d’entendre ce que ces palestiniens ont à leur dire. Il en ressort un dialogue à distance, troublant, parfois dérangeant.
Des vieux qui ont tout perdu, des jeunes qui tentent de retrouver une mémoire. Ils ont en commun une terre et un avenir dont ils dessinent les contours dans My Land.
Bonus :
Interview avec réalisateur Nabil Ayouch (13′)
Livret (16 pages)
Langue(s) : Arabe, Hébreux, sous-titres Français

Le DVD : 12,00 € Myland_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Derrière les fronts
Un road movie sur les conséquences invisibles de la colonisation en Palestine.

Derrière les fronts

Une traversée de la Palestine en compagnie de la psychiatre palestinienne, Dr. Samah Jabr, qui met en lumière les résistances et les résiliences face aux blessures invisibles de la guerre et de l’occupation.

Armadillo
Armadillo décrit de manière très directe le cynisme croissant et la dépendance à l’adrénaline de jeunes soldats en guerre.

Armadillo

Mads et Daniel sont partis comme soldats pour leur première mission dans la province d’Helmand, en Afghanistan. Leur section est positionnée à Camp Armadillo, sur la ligne de front d’Helmand, où ils vivent des combats violents contre les Talibans.

Une vie après
Le syndrome de stress post traumatique est aujourd'hui reconnu comme une blessure à part entière.

Une vie après

Le syndrome de stress post traumatique, ou le mal de guerre, est aujourd'hui reconnu comme une blessure à part entière, même s'il reste encore un mal abstrait, invisible.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales