Chambre de bonne (52 mn)

Quand je suis arrivée à Paris, j’ai vécu dans une cham­bre de bonne pen­dant plusieurs années. Je payais mes pro­prié­taires en heures de ménage. L’expérience de ces années de ser­vice et d’un espace vital intime réduit à quelques mètres car­rés a donné nais­sance à ce projet.
Je revis­ite avec ce film des moments de cette vie sous les toits et j’ouvre la porte sur cinq autres per­son­nes, qui vivent aujourd’hui dans des cham­bres de bonne éparpil­lées dans la grande ville.
Tout est là. Tout ce que je pos­sède se trouve dans cette cham­bre. Par­fois ce lieu se trans­forme en cab­ine de bateau. Quand je suis allongé sur le lit, ce qui est pra­tique­ment la seule chose à faire vu la petitesse de cet endroit, je vois le ciel, rien que le ciel, et j’imagine être sur un petit navire. Surtout quand le ciel se déchaîne, je trouve tout à fait fasci­nant de m’imaginer dans une cab­ine de bateau… et je pars en voyage.

Location 48h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Champagneenheritage_jaq_small
Acheter le DVD
Délai de livraison indicatif : 5 jours ouvrables
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)
Pour la première fois les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes.

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)

1987-1994 : « Paris nous appartenait, tout était possible… ». Pour la première fois, les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes. Quand l’Histoire ( des raves parties, du hip hop, du punk hardcore …) rencontre les histoires de Pat Ca$h, Gatsby de la fin 80.

Les glaneurs et la glaneuse
Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ».

Les glaneurs et la glaneuse

Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ». Par nécessité, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant.

Paris est une fête
Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains.

Paris est une fête

Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains traversés par un « jeune mineur étranger isolé », les attentats, les roses blanches, l’état d’urgence…, le silence, et la joie…, rien que la joie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales