S21, la machine de mort Khmère rouge (100 mn)

Au Cambodge, sous le régime des Khmers rouges, S21 était le principal bureau de la sécurité. Entre 1975 et 1979, dans le centre de détention de Tuol Sleng situé au cœur de la capitale Phnom Penh, entre quatorze et dix-sept mille prisonniers ont été torturés, interrogés puis exécutés.
Sur les sept survivants de ces milliers de prisonniers torturés, trois sont encore en vie. Pour les besoins du film, deux sont revenus à Tuol Sleng, aujourd’hui transformé en musée du génocide : Vann Nath, dont le directeur du S21 avait fait son peintre officiel, et Chum Mey, qui savait réparer les machines à écrire.
La singularité de S21 La Machine de mort khmère rouge réside dans la confrontation de la volonté des rescapés qui veulent comprendre pour transmettre et protéger les générations futures, et la parole des geôliers qui sont comme hébétés de revivre l’horreur à laquelle ils ont contribué.
Prix Albert Londres 2004
Compléments : Conversation entre Rithy Panh et Christian Boltanski - Conversation entre Rithy Panh et Bertrand Tavernier
Langue : Cambodgien, sous-titré français

...

Voir plus

Le DVD : 15,00 € S21machinemort_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Un homme est mort
Le 17 avril 1950 à Brest, le drame se produit. La police, dépassée par l’ampleur d’une manifestation, tire sur la foule, et le jeune ouvrier Edouard Mazé est abattu d’une balle en pleine tête.

Un homme est mort

Brest 1950. La ville est en pleine reconstruction après les bombardements de la guerre. Le 17 avril, lors d’une manifestation, la situation avec les forces de l’ordre dégénère. La police, dépassée par l’ampleur du mouvement, tire sur la foule, et le jeune ouvrier Edouard Mazé est abattu d’une balle en pleine tête.

La Folle Entreprise, sur les pas de Jeanne Mance
Une femme de notre époque part à la recherche d’une femme du passé, Jeanne Mance (1606-1673), cofondatrice de Montréal.

La Folle Entreprise, sur les pas de Jeanne Mance

Fascinée par le destin singulier de Jeanne Mance (1606-1673), dont le rôle majeur de cofondatrice de Montréal est resté dans l’oubli, la cinéaste décide de partir à la recherche des motivations qui ont poussé une femme au XVIIème siècle à partir vers l’inconnu et à se dépasser dans un contexte hostile pour fonder une ville il y a plus de trois siècles.

Le dernier souffle, au cœur de l’Hôtel-Dieu de Montréal
Fondé par Jeanne Mance en 1642 en même temps que la ville, l’Hôtel-Dieu de Montréal est sur le point de disparaître.

Le dernier souffle, au cœur de l’Hôtel-Dieu de Montréal

Fondé par Jeanne Mance en 1642 en même temps que la ville, l’Hôtel-Dieu de Montréal est sur le point de disparaître, pour être remplacé par le nouveau CHUM. Le dernier souffle nous plonge dans un espace clos où la vie, la mort, l’amour et l’amitié se côtoient.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales