Mai 68 : Les images de la télévision (3h00mn)

La chronique (1h40)
Du 22 mars au 30 juin 1968, La chronique retrace jour après jour la progression du mouvement lancé par les étudiants. Avec les images de la télévision, nous suivons au plus près les manifestations étudiantes, l’occupation de la Sorbonne puis des usines, l’intervention du gouvernement et enfin la lente reprise du travail jusqu’aux élections législatives du 30 juin.
Les dossiers (1h20)
Pour mieux comprendre les enjeux de la révolte, quatre dossiers dressent un portrait de la société d’avant mai 68.
- La jeunesse : Des garçons et des filles, À propos de l’éducation sexuelle, José en Alsace, Normale Sup’, À la recherche du temps futur : l’âge de l’engagement, Les lycéens ont la parole
- Le monde ouvrier : Un CAP pour quoi faire ?, L’Atelier, Qu’est-ce qui ne va pas dans le nord ?
- La culture : Et voilà les Shadoks, Roger Planchon, La maison de la culture d'Amiens, Festival d'Avignon, cuvée 68
- 1968 dans le monde

Le DVD : 14,95 € Mai68_jaq_small Article provisoirement indisponible

Sur le même thème

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)
Pour la première fois les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes.

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)

1987-1994 : « Paris nous appartenait, tout était possible… ». Pour la première fois, les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes. Quand l’Histoire ( des raves parties, du hip hop, du punk hardcore …) rencontre les histoires de Pat Ca$h, Gatsby de la fin 80.

Les glaneurs et la glaneuse
Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ».

Les glaneurs et la glaneuse

Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ». Par nécessité, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant.

Paris est une fête
Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains.

Paris est une fête

Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains traversés par un « jeune mineur étranger isolé », les attentats, les roses blanches, l’état d’urgence…, le silence, et la joie…, rien que la joie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales