Patria Obscura (1h23mn)

Est-ce que dire c’est trahir ?

Un photographe part sur les traces de ses grands-pères militaires morts depuis longtemps, Pierre le légionnaire et Paul le parachutiste. Il explore avec eux l’histoire de sa famille, une histoire bornée par les guerres, rongée par les silences et les non-dits. Il dévoile dans un film impudique le roman d’un pays, la France, en guerre avec elle-même.
« Une réflexion précieuse à l’heure où l’identité nationale, supposée une et intangible, redevient une injonction dangereuse » Le Monde
« Un véritable Work in Progress identitaire modelé dans un captivant collage. » Première
« Une beauté simple et évidente, poétique et gracieuse. Nous sommes tous des fils d’une patrie obscure. » Le Nouvel Obs
Supplément :
L’Amour existe de Maurice Pilat
Prix Lumière et Lion de Saint-Marc au Festival de Venise 1961
La banlieue parisienne filmée à la fin des années cinquante. Un regard poétique et politique de 19 minutes sur la périphérie, colère et nostalgie mêlées.
La VoD proposée est Patria Obscura en Version française
Le supplément est disponible en VoD ici : L’Amour existe
Version française, sous-titres anglais, espagnol et français pour les sourds et les malentendants

...

Voir plus

Location 72h (VOD): 3,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 18,00 € Patriaobscura_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Memories from Gehenna
Grande-Synthe, Northern France, 2002. J.D. loads his rifle and drives through town, looking for people with an immigrant background.

Memories from Gehenna

Grande-Synthe, Northern France, 2002. J.D. loads his rifle and drives through town, looking for people with an immigrant background. His wild odyssey ends up with the murder of a 17-year-old North African.

Souvenirs de la Géhenne
En 2002, J.D. charge sa carabine et parcourt Grande-Synthe à la recherche de personnes issues de l’immigration.

Souvenirs de la Géhenne

En 2002, J.D. charge sa carabine et parcourt Grande-Synthe à la recherche de personnes issues de l’immigration. Sa folle odyssée se termine par le meurtre d’un Maghrébin de 17 ans.

Un jour, je serai présidente
Combat singulier que celui des femmes qui se sont portées candidates à la présidence de la République.

Un jour, je serai présidente

Combat singulier que celui des femmes qui se sont portées candidates à la présidence de la République. Briguant la magistrature suprême, dans un contexte de médiatisation exacerbée, leur campagne a aussi porté sur la nécessité de casser les stéréotypes associant femmes et pouvoir.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales