Codine (98 mn)

1900, dans une région portuaire insalubre du Danube. L’enfance misérable du jeune Adrien Zograffi est bouleversée par sa nouvelle amitié pour Codine, un géant révolté, ancien détenu, assoiffé d’amour, dont il sera le témoin des luttes jusque dans les circonstances les plus dramatiques.
Un film riche en aventures à mi-chemin entre un roman de Dickens et un western aux couleurs éclatantes.
Avec : Alexandru Virgil Platon, le jeune Razvan Petresco, Françoise Brion, Nelly Borgeaud et Germaine Kerjean
Prix du Meilleur scénario et le Prix de la Commission technique de couleur au Festival de Cannes en 1963
d’après le roman éponyme de l’écrivain roumain Panaït Istrati
Musique de Theodor Grigoriu et paroles de Henri Colpi
« De ce film, Colpi a fait un hymne à l’amitié. Et c’est très émouvant. » Jacques Montfort. Télérama
« Henri Colpi a dirigé, orchestré cette production franco-roumaine avec beaucoup de goût, de mesure et d’intelligence. »
Michel Duran. Le Canard Enchaîné
En complément :
Extraits de l’entretien avec Henri Colpi réalisé par Yves Dorme en 1992.
Diaporama de photos du film, de photos de tournage et de portraits.

...

Voir plus

Location 72h (VOD): 4,90 € Gift Louer le film
Le DVD : 18,00 € Codine_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Le Ruisseau
Le Ruisseau dénonce avec finesse la pauvreté et la condition des femmes de l’époque.

Le Ruisseau

Déjà reconnu pour ses rôles dans La Chienne ou L'AtalanteMichel Simon est remarquable dans la peau d'un comte déclassé. Critique sociale acerbe, Le Ruisseau dénonce avec finesse la pauvreté et la condition des femmes de l'époque vivant dans les cabarets ou dans la rue.

Le Feu Sacré
Désir et plaisir de filmer sont les mots d’ordre du Feu Sacré.

Le Feu Sacré

Un journal de bord inspiré aux allures d’une composition libre qui ne ressemblerait à rien de connu si ce n’est à son réalisateur en panne de chance mais pas d’inspiration ni de talents. Une déclaration brute qui réconcilie avec la vie d’artiste.

Gibier de Potence
À sa sortie de l'orphelinat, <b>Marceau</b> vivote et enchaîne les échecs. Il rencontre<b> Mme Alice</b> (<b>Arletty</b>), qui va le ...

Gibier de Potence

Dans le Paris de l'après-guerre, Roger Richebé donne à la divine Arletty un rôle magnifiquement diabolique. Gibier de Potence aborde des sujets audacieux comme la prostitution masculine et la pornographie, rarement traités dans le cinéma français de l'époque. 

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales