À propos de Nice (20 mn)

Tourné dans la ville de Nice au début de l'année 1930, le film, qui est le premier travail cinématographique de Jean Vigo, a été réalisé dans le cadre des Cités symphonies, une série sur les villes dans les années 1920. Cette série veut montrer la modernisation de la ville grâce à un travail formel et mécanique. Le tournage s'effectue sur une journée.
C'est un documentaire d'auteur éminemment personnel qui démontre une démarche réaliste avec un point de vue subjectif déterminé en faisant le portrait critique de la ville et qui, avec virulence, dénonce entre autres les inégalités sociales, sans se départir d'une certaine forme de voyeurisme. Jean Vigo déclarait, après avoir montré un premier montage à Jean Painlevé : « Au travail, j'ai oublié que le film devait être un spectacle, d'où certaines longueurs, insistances, que vous avez remarquées ».
Ce film est ce que Jean Vigo appelle « un point de vue documenté », c'est-à-dire que la caméra doit être considérée comme un document aussi bien à la prise de vue qu'au montage, auquel est attaché un point de vue étayé pour une fin déterminée qui exige qu'on prenne position.

Noir&Blanc - Muet

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 2,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Lettres d'amour en Somalie
Le film de Frédéric Mitterrand perpétue à sa manière les récits de voyage du XIXème siècle.

Lettres d'amour en Somalie

Le film de Frédéric Mitterrand perpétue à sa manière les récits de voyage du XIXème siècle. Il s’agit d’un film épistolaire où le voyageur, qui n’existe qu’en voix off, nous livre ses impressions d'Afrique parallèlement à l'expression de son désarroi amoureux…

À mort la mort !
Thomas a 47 ans. Il court d'hôpitaux en cimetières pour réconforter les uns et ensevelir les autres.

À mort la mort !

Thomas a 47 ans. Il court d'hôpitaux en cimetières pour réconforter les uns et ensevelir les autres. La mort a encore et toujours de l'imagination et du tonus : sida, overdose, suicide. Elle s'abat gaillardement sur cette génération.

Maîtresse
Provincial monté à Paris, Olivier rencontre Ariane, qui tient une espèce de cercle sadomasochiste.

Maîtresse

Olivier, jeune provincial, arrive à Paris pour faire du démarchage à domicile. Il fait la connaissance d'Ariane, une jeune femme blonde. Lors d'un cambriolage, il la retrouve tout de noir vêtue. Ariane se prostitue auprès d'une clientèle de masochistes. Olivier s'installe bientôt chez Ariane.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales