À propos de Nice (20 mn)

Tourné dans la ville de Nice au début de l'année 1930, le film, qui est le premier travail cinématographique de Jean Vigo, a été réalisé dans le cadre des Cités symphonies, une série sur les villes dans les années 1920. Cette série veut montrer la modernisation de la ville grâce à un travail formel et mécanique. Le tournage s'effectue sur une journée.
C'est un documentaire d'auteur éminemment personnel qui démontre une démarche réaliste avec un point de vue subjectif déterminé en faisant le portrait critique de la ville et qui, avec virulence, dénonce entre autres les inégalités sociales, sans se départir d'une certaine forme de voyeurisme. Jean Vigo déclarait, après avoir montré un premier montage à Jean Painlevé : « Au travail, j'ai oublié que le film devait être un spectacle, d'où certaines longueurs, insistances, que vous avez remarquées ».
Ce film est ce que Jean Vigo appelle « un point de vue documenté », c'est-à-dire que la caméra doit être considérée comme un document aussi bien à la prise de vue qu'au montage, auquel est attaché un point de vue étayé pour une fin déterminée qui exige qu'on prenne position.

Noir&Blanc - Muet

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 2,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Plus qu'hier, moins que demain
Après plusieurs années d’absence, le retour improvisé de Sonia dans sa famille ravive des souvenirs douloureux.

Plus qu'hier, moins que demain

Après une assez longue absence, Sonia revient a l'improviste dans sa famille avec son bébé et son mari. Sonia va faire resurgir des souvenirs douloureux que tous préfèreraient oublier.

André Chotin 3 courts métrages
Voici trois court métrages, délicieux, savoureux, avec Fernandel, Edwige Feuillère ou encore Madeleine Guitty.

André Chotin 3 courts métrages

Du parfum parisien des puces de Clignancourt en 1931 au pari-tiercé des années d’innocence, ces films ont une simplicité joyeuse et chantent à nos oreilles, pour le seul plaisir de voyager dans un autre monde. Au temps où tout semblait si simple…

Beau temps mais orageux en fin de journée
Jacques et Jacqueline n'ont plus grand-chose d'agréable à se dire après quarante ans de vie commune.

Beau temps mais orageux en fin de journée

Été 1985, à Ménilmontant. Jacques et Jacqueline sont mariés depuis quarante ans. Leur vie commune balance entre la tendresse et l’agacement. Aujourd’hui, l’atmosphère est à l’orage et leur fils, Bernard, débarque à l’improviste avec sa nouvelle amie...

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales