Récit pour s'en sortir (26 mn)

Au cours de l’été 2004, Jean-Marc Saint découvre qu’il est atteint d’un cancer du poumon. Il entame l’écriture d’un journal diffusé par épisodes à ses amis, dans lequel il parle avec humour du milieu hospitalier, de l’intense plaisir de la lecture et des étrangetés de son métier de pasteur. Entre deux séances de chimio, il voyage de Mulhouse à Genève, de Strasbourg à Paris, assoiffé de rencontres, tenu par le désir de savourer l’existence, d’échapper à la routine et d’assumer jusqu’au bout sa rébellion intellectuelle.
Mention spécial du jury au prix Farel (Suisse)
« C’est un beau film. L’histoire d’un dialogue et le portrait d’un homme, un pasteur. Une belle personnalité. A la fin de l’été 2004, dans un mail envoyé à ses amis, il annonce qu’il lui manque désormais un poumon. Parmi les destinataires, le réalisateur Serge Steyer... Ces 26 minutes naissaient ainsi. Nouvelles du corps, nouvelles de l’âme, cette chronique à deux voix parle de la maladie, des questions qu’elle engendre, que l’on soit celui qui souffre ou celui qui se porte bien. » Cécile Maveyraud, Télérama

Le DVD : 10,00 € Recitpoursensortir_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les grands prématurés, la vie à un fil
Être parent d'un bébé prématuré est une période très difficile émotionnellement pour les parents.

Les grands prématurés, la vie à un fil

Être parent d'un bébé prématuré est une période très difficile émotionnellement pour les parents, en raison des incertitudes sur la santé du bébé et à cause des prises de décision difficiles auxquelles ils sont souvent confrontés.

Cancer : Une maladie de grand
Comment vivre normalement lorsqu’on passe des séjours prolongés en hôpital ?

Cancer : Une maladie de grand

Marouane, 8 ans, est atteint d'ostéosarcome, Aurélien, 3 ans et demi, est lui atteint de leucémie et Vega 9 mois, est atteinte d'un neuroblastome. Comment vivre normalement lorsqu’on passe des séjours prolongés en hôpital ?

Alzheimer à visage humain
Et si vivre avec Alzheimer était finalement moins tragique qu’on ne le pense ?

Alzheimer à visage humain

Et si vivre avec Alzheimer était finalement moins tragique qu’on ne le pense ? C’est la question troublante que pose cette enquête, tournée pendant neuf mois, en Suisse et aux Pays-Bas, dans trois institutions à la pointe en matière d’accompagnement des malades d’Alzheimer.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales