Il était une fois en Yougoslavie : Cinéma Komunisto (101 mn)

Cinema Komunisto est un voyage à travers la fiction et la réalité d’un pays qui n’existe plus qu’au cinéma. Tito, le président yougoslave, créa à Belgrade un « Hollywood de l’Est » attirant des stars comme Richard Burton et Orson Welles pour ajouter une touche de glamour à l’effort national. Avec le soutien inconditionnel de l’Etat et de l’armée, les cinéastes avaient carte blanche pour faire revivre les exploits militaires de Tito. Son projectionniste personnel est le guide exceptionnel de ce voyage dans ces super-productions qui glorifièrent une Yougoslavie idéalisée.
« Pour introduire Cinema Komunisto, Mila Turajlic écrit : "Voici l’histoire d’un pays qui n’existe plus... sauf au cinéma." Partant des studios Avala, le "Hollywood de l’Est", où furent tournés des centaines de films, parmi lesquels de grandes coproductions internationales, la cinéaste remonte le temps. Dès la constitution de la République populaire fédérative de Yougoslavie, Tito comprend que le cinéma peut contribuer à l’unification nationale. Pour cela, il faut créer un mythe fondateur : ce sera le film de partisans. La perpétuelle narration de la guerre de libération va ainsi peupler l’imaginaire des Yougoslaves pendant toute la durée de leur vie commune. » Philippe Person - Le Monde Diplomatique
Présenté dans pas moins de 44 festivals. Vancouver, Ljubljana, Chicago, Brighton, Séville, Munich, Tel aviv, etc. Le premier film de Mila Turajlic a fait le tour du monde et remporté au total 13 prix.
Compléments DVD :
Hollywood in Deliblatska Pescara, making-of du film Genghis Khan tournée en Yougoslavie. Avec Omar Sharif et Françoise Dorléac réalisé par Ulrich Schamoni (1964)
Entretien avec le professeur Daniel J. Goulding, spécialiste du cinéma yougoslave - Première du film à Belgrade - Journal vidéo de la réalisatrice pour le Festival Tribeca de New York - 10 scènes inédites
Livret illustré (36 pages) avec des documents d’archives, des photos, une chronologie et des textes de Jacques Choukroun (historien du cinéma) et Christian Salmon (auteur du livre Storytelling)

Langues : VO - Sous-titre Français, Anglais - DVD Multizone

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 4,00 € Gift Louer le film
Le DVD : 12,00 € Iletaitunefoisenyougoslaviecinema-komunisto_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Le Scandale Clouzot
Faire le portrait d’Henri-Georges Clouzot, c’est faire le portrait d’un visionnaire, d’un agitateur, d’un artiste contre le système.

Le Scandale Clouzot

Avec Le Salaire de la peur, Les Diaboliques, Quai des orfèvresHenri-Georges Clouzot a été un maître du suspense et a su faire des névroses humaines un spectacle palpitant. S’il a influencé des cinéastes contemporains majeurs (Friedkin, Spielberg), Clouzot reste sous-considéré en France.

Con la Pata Quebrada
Une chronique sur la représentation de la femme dans le cinéma espagnol

Con la Pata Quebrada

Des années 30 à nos jours, une chronique sur la représentation de la femme dans le cinéma espagnol. Une manière aussi de revisiter l'Histoire de l'Espagne et plus particulièrement celle de l'évolution féminine.

Edmond T. Gréville vu par Bertrand Tavernier
Figure étonnante, Edmond T. Gréville occupe une place particulière dans l’histoire du cinéma français et anglais du XXème siècle.

Edmond T. Gréville vu par Bertrand Tavernier

Figure étonnante, Edmond T. Gréville occupe une place particulière dans l’histoire du cinéma français et anglais du XXème siècle. Bertrand Tavernier lui rend ici un hommage appuyé, avant de s’attarder tout particulièrement sur un de ses films remarquables d’avant–guerre, Remous.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales