Hd

Tant que les murs tiennent (52 mn)

Rhodiacéta 2014, un site industriel oublié à l’entrée d’une ville : Besançon.
Abandonné depuis bientôt 30 ans, il est devenu le théâtre clandestin de générations de graffeurs, photographes et autres argonautes qui hantent l’endroit. 
En s’appuyant sur son parcours social et militant, le film montre et fait entendre ce qui résiste dans cette structure monumentale vouée à la démolition. D’hier à aujourd’hui, il est question d’occupation : celle de la grande grève de 1967 qui entraina la formation du groupe Medvedkine , puis, après la fermeture de la filature en 1981, celle d’une population hétéroclite et clandestine bénéficiant là d’un « espace libre », et enfin, celle des murs sur lesquels se déploient des peintures sans cesse renouvelées. 
Nous dresserons le portrait de cette friche emblématique, à travers ces “gens de l’intérieur“, ces gens d’aujourd’hui mais aussi avec ceux qui l’ont côtoyé, qui l’ont vécu, qui y ont travaillé et qui, par le souvenir, le vivent encore.

Location 48h (VOD): 4,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Le travail, c’est ma santé ?
Le travail est-il toujours adapté à l’être humain ?

Le travail, c’est ma santé ?

Le travail est-il toujours adapté à l’être humain ? Source de souffrance pour nombre d’employés, le travail n’a plus la cote et son modèle traditionnel se fissure de plus en plus. Face à ce constat, de nouvelles tendances émergent.

La Voix de son maître
Douze patrons de grandes entreprises françaises parlent du pouvoir, de la hiérarchie, des syndicats, des grèves, de l’autogestion.

La Voix de son maître

Douze patrons de grandes entreprises françaises parlent du pouvoir, de la hiérarchie, des syndicats, des grèves, de l’autogestion. Leurs voix se mêlent, se dispersent, se démultiplient dans la ville, les usines… Peu à peu se dessine l’image d’un monde futur gouverné par la finance.

Rêver sous le capitalisme
Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail.

Rêver sous le capitalisme

Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail. Ces âmes que l’on malmène décrivent, de façon poétique et politique, leur souffrance subjective au travail.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales