Les Vieilles bobines (61 mn)

Ce documentaire est construit autour d’Etienne Plaisantin, cinéaste amateur ayant opéré des années 45/50 à aujourd’hui. En tant que radio électricien, il a toujours été intéressé par tous les appareils nouveaux de la modernité des trente glorieuses; la caméra a très tôt fait partie de ses réflexes, comme une invitée que l’on choie, à qui on réserve la meilleure place, dans ce moment où la relation sociale s’affichait de nouveau franche et joyeuse juste après les années de plomb de la guerre. 
On assiste ainsi à la fabrication du monde, à la vie dans la joie de l’instant et le désir du témoignage avec la sensation aiguë, pour nous spectateurs d’aujourd’hui, de retrouver à la diffusion, la magie de la première fois. Bien sûr Etienne a plutôt sorti sa caméra les jours de fête, évidement, il a plus filmé les défilés que le quotidien du travail, mais dans ces jours de fête apparaissent tous les signes du quotidien, vêtements, attitudes, maisons… tout raconte le Jura de cette époque. 
Ces moments de rencontre, de pique-nique, de fêtes populaires où l’on voit les couleurs arriver en même temps que les enfants grandir témoignent d’une chose essentielle une forme de vie encore collective. Ce qui défile devant nous c’est sans démonstration ni message la fabrication de notre histoire contemporaine, soixante ans d’images dans une revue drôle et touchante qui nous pose délicatement, à la fin, dans notre vie d’aujourd’hui.

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 4,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Qui commande quoi ?
Le film aborde deux décennies de commande publique en France.

Qui commande quoi ?

Pour aborder deux décennies de commande publique en France, les auteurs ont choisi de mettre en avant certaines créations (à Paris, Strasbourg, Avignon, Digne, Hérouville Saint-Clair, Montpellier…), en interrogeant des responsables sur leurs conditions de réalisation.

L'intérêt général et moi
Un film sur la démocratie des grands projets, aujourd’hui, en France.

L'intérêt général et moi

Une autoroute construite mais vide, un projet ferroviaire pharaonique, un projet d’aéroport vieux de plus de 40 ans. Sous ces infrastructures, des vies, des territoires, des espaces naturels sacrifiés ou devant l’être, au nom de l’intérêt général. Mais qui détermine l’intérêt général ?

Villages du Larzac
Vie et travail de plusieurs villages du Larzac.

Villages du Larzac

Vie et travail de plusieurs villages du Larzac : La Cavalerie, La Blaquière, Saint-Sauveur... Les exploitants agricoles affrontent l’extension d’un camp militaire voisin.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales