Georges Rouquier ou la belle ouvrage (54 mn)

1993 – 16mm – Couleur

De Vendanges (1929) à Biquefarre (1983), Georges Rouquier couvre cinquante ans de vie rurale française. Dans ce portrait, on suit le réalisateur lors du tournage de Biquefarre et ses évocations de celui de Farrebique (1946), trente-huit ans plus tôt au sein de cette famille à Goutrens, dans l’Aveyron. Quelques paysans et acteurs des films reviennent sur l’influence de Farrebique puis de Biquefarre, dans leur vie. L’un d’eux, Michel Bras, rend compte du passage progressif d’une vie manuelle à une vie mécanique et industrialisée et de sa reconversion, après le tournage, à l’agriculture biodynamique.
À travers ces témoignages, c’est le besoin de réalisme et l’amour de Rouquier pour les « gars du pays » qui ressortent.

Ce titre est présent dans le coffret DVD disponible ici :
Les Paysans ne sont pas à vendre

Location 48h (VOD): 3,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Le Scandale Clouzot
Faire le portrait d’Henri-Georges Clouzot, c’est faire le portrait d’un visionnaire, d’un agitateur, d’un artiste contre le système.

Le Scandale Clouzot

Avec Le Salaire de la peur, Les Diaboliques, Quai des orfèvresHenri-Georges Clouzot a été un maître du suspense et a su faire des névroses humaines un spectacle palpitant. S’il a influencé des cinéastes contemporains majeurs (Friedkin, Spielberg), Clouzot reste sous-considéré en France.

Con la Pata Quebrada
Une chronique sur la représentation de la femme dans le cinéma espagnol

Con la Pata Quebrada

Des années 30 à nos jours, une chronique sur la représentation de la femme dans le cinéma espagnol. Une manière aussi de revisiter l'Histoire de l'Espagne et plus particulièrement celle de l'évolution féminine.

Edmond T. Gréville vu par Bertrand Tavernier
Figure étonnante, Edmond T. Gréville occupe une place particulière dans l’histoire du cinéma français et anglais du XXème siècle.

Edmond T. Gréville vu par Bertrand Tavernier

Figure étonnante, Edmond T. Gréville occupe une place particulière dans l’histoire du cinéma français et anglais du XXème siècle. Bertrand Tavernier lui rend ici un hommage appuyé, avant de s’attarder tout particulièrement sur un de ses films remarquables d’avant–guerre, Remous.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales