Hd

Sangre de mi sangre (78 mn)

En Argentine Tato vit entouré de sa mère, sa grand-mère, ses oncles et Dieu. À vingt ans, il découvre la vie et commence à travailler à l'abattoir avec les hommes de la famille. Sans patron et géré par les ouvriers, l'abattoir résonne des cris des bêtes et des discussions enflammées des hommes, pas forcément d'accord sur la conduite du lieu ou la répartition des bénéfices. On bosse, on mange, on s'engueule, on chante, on s'aime, les enfants grandissent et deviennent peu à peu des hommes.
Histoire de famille, de travail, de luttes, histoire de la vie drôle et touchante, bruyante et tonitruante.
GRAND PRIX long-métrage documentaire au MARFICI (Argentine)
SELECTIONS aux festivals Cinéma du Réel, Docs Buenos Aires, Oaxaca International Film Festival, (Mexique) Zagreb Film Festival et Festival de Cine Social (FECISO) au Chili.

Version originale - Sous-titres français

lire la suite...

Location 48h (VOD): 4,00 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Le travail, c’est ma santé ?
Le travail est-il toujours adapté à l’être humain ?

Le travail, c’est ma santé ?

Le travail est-il toujours adapté à l’être humain ? Source de souffrance pour nombre d’employés, le travail n’a plus la cote et son modèle traditionnel se fissure de plus en plus. Face à ce constat, de nouvelles tendances émergent.

La Voix de son maître
Douze patrons de grandes entreprises françaises parlent du pouvoir, de la hiérarchie, des syndicats, des grèves, de l’autogestion.

La Voix de son maître

Douze patrons de grandes entreprises françaises parlent du pouvoir, de la hiérarchie, des syndicats, des grèves, de l’autogestion. Leurs voix se mêlent, se dispersent, se démultiplient dans la ville, les usines… Peu à peu se dessine l’image d’un monde futur gouverné par la finance.

Rêver sous le capitalisme
Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail.

Rêver sous le capitalisme

Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d’un rêve de travail. Ces âmes que l’on malmène décrivent, de façon poétique et politique, leur souffrance subjective au travail.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales