Tishe ! (80 mn)

LA COLLECTION DOCUMENTAIRE

" La fenêtre s'ouvre comme une orange
Le beau fruit de la lumière
" Guillaume Apollinaire
Victor Kossakovski observe une petite rue de Saint-Pétersbourg depuis sa fenêtre. En permanence, la chaussée est cassée puis repavée. Il pleut souvent, parfois il neige, les saisons défilent et la population s'adapte. Sous la pluie torrentielle, certains courent, d'autres rasent les murs ou se couvrent la tête d'un sac plastique. Un couple investit la chaussée, patauge dans les flaques, s'embrasse, créant une atmosphère comique imprégnée de la poésie printanière du square...
Victor Kossakovski est apparu sur la scène internationale dans les années 1990, en même temps que deux autres brillants représentants du documentaire russe : Sergeï Dvortsevoy et Sergeï Loznitsa. Ses films, souvent comiques, sont influencés par la photographie abstraite, et frappent par leur sens du burlesque et de la démesure. Avec le dispositif minimaliste de Tishe !, Victor Kossakovski semble nous adresser une profession de foi : les histoires sont dans le monde : à notre porte, sous notre fenêtre. Reste à les voir, les comprendre et les mettre en scène.
Bonus : Présentation d'Arnaud Hée (critique) - Discussion avec Victor Kossakovski
Langues : Russe, sous-titres Français

...

Voir plus

Le DVD : 16,90 € Tishe_jaq_small Article provisoirement indisponible pendant la crise sanitaire

Sur le même thème

Ne croyez surtout pas que je hurle
Une expérience cinématographique fascinante.

Ne croyez surtout pas que je hurle

Ne croyez surtout pas que je hurle est un poignant journal intime constitué d’extraits de plus de 400 films et de la parole en voix off du réalisateur. Une expérience cinématographique fascinante.

Nems et châtiments
Portrait d'un self made-man confronté au monde des affaires.

Nems et châtiments

Fils de marin et de paysans, autodidacte, pratiquement « à l’insu de son plein gré », Jean-Pierre Le Roux à inventé un marché colossal, si évident que les groupes agroalimentaires internationaux ne l’ont pas vu venir : les nems à l’échelle de la grande distribution.

Anatomie d'un corps urbain
Le street artiste évolue dans un monde où les règles s'inventent au fur et à mesure.

Anatomie d'un corps urbain

Anonyme en quête de renommée, apôtre de la liberté recréant parfois les cadres qu'il prétend éradiquer, le street artiste évolue dans un monde où les règles s'inventent au fur et à mesure.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales