Mir Kumen On (Nous Arrivons) (59 mn)

Mir Kumen On - Pologne - 1936 - Trésors du cinéma Yiddish

Alors que de milliers de juifs subissent le joug des lois antisémites, le sanatorium Medem, situé à quelques kilomètres de Varsovie, offre aux jeunes enfants juifs menacés par la misère et la maladie, un havre de paix, d’entraide et d’éducation. Pour préparer l’avenir, pour que les enfants soient prêts pour demain, Mir Kumen On est un chant d’espoir bien plus grand que les cris de haine.
Tourné en 1936 par Aleksander Ford, l’un des plus grands réalisateurs polonais, Mir Kumen On se présente comme un documentaire entrecoupé de scènes écrites et jouées par les enfants et le personnel. Tourné pour lever des fonds dans la diaspora juive et financer l’activité du sanatorium, ce moment de vie et d’espoir est tout ce qu’il reste d’un établissement modèle et de ses habitants supprimés par la politique nazie en 1942. Un film radieux, un moment de lumière miraculeusement restauré par quatre pays associés, les Etats-Unis & la France, la Pologne & l’Allemagne.
Bonus :
Making of de la restauration par Simon Kessler (25’)
Galerie photo du Sanatorium (Medem) 3’
Témoignage de Chana Ganshar au Yiddish book Center (3’)
Nous continuons (Mir Zeinen Do) film collectif 1946 (39’)

Version Originale - Sous-titres Français et Anglais - Noir & Blanc
DVD Multizone

...

Voir plus

Le DVD : 15,00 € Nousarrivonsmirkumen_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les groupes Medvedkine (1967 - 1974)
Parmi les magnifiques histoires de cette période de mai 68, il y a eu une expérience unique de cinéma dans les usines.

Les groupes Medvedkine (1967 - 1974)

Au cours de cette période de mai 68, il y a eu une expérience unique de cinéma dans les usines. À l’initiative de Chris Marker (avec Inger Servolin de Slon, désormais Iskra), des techniciens et cinéastes sont allés à la rencontre des ouvriers de la Rodhiacéta à Besançon puis de Peugeot à Sochaux, pour y faire des films, ensemble, de 1967 à 1974.

Ma vie de Contrebasse
Ce film musical raconte les 140 ans de carrière d’une contrebasse.

Ma vie de Contrebasse

Ce film musical raconte les 140 ans de carrière d’une contrebasse. Elle entraine son contrebassiste dans un road movie sur les traces de son passé, à la rencontre de luthiers, de musiciens et d’historiens. À travers sa propre histoire elle nous fait découvrir l’évolution de la pratique musicale au cours des XIXème et XXème siècle.

Eternity has no Door of Escape
L’art brut échappe aux catégories et aux mouvements artistiques.

Eternity has no Door of Escape

L’art brut échappe aux catégories et aux mouvements artistiques. Défini par Jean Dubuffet au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, ce concept regroupe des œuvres de malades mentaux, mais aussi d’adeptes du spiritisme et d’autodidactes inspirés.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales