Le Journal de David Holzman (74 mn)

David Holzman’s Diary

Tourné en 1967, Le Journal de David Holzman fait date dans l’histoire du cinéma. Le geste est assez important pour faire entrer le film au Registre national du film de la Librairie du Congrès, liste de d’œuvres clés du 7ème art.
Précurseur du genre « documenteur », les premiers spectateurs y distinguent mal ce qui relève du documentaire et de la fiction. Passerelle entre les genres, réflexion sur l’altération du réel par l’acte de filmer, Jim McBride livre un film à la fois réflexif et léger, sensuel et cérébral. Quarante ans après sa réalisation, le film ne cesse d’être étudié et redécouvert. Il s’agit d’un des premiers (le premier ?) films de fiction qui cherche pleinement à se faire passer pour un documentaire en égrainant tous les indices du genre.
Le second film du réalisateur My Girlfriend’s Wedding (1969, 61 mn) serait comme la face B du Journal de David Holzman. A l’instar de son personnage, Jim McBride fait le portrait filmé de sa petite amie, Clarissa, au moment même où celle-ci s’apprête à épouser un autre homme. La caméra se fait confidente.
« Ludique et abyssal, David Holzman’s Diary est un évident jalon cinématographique du questionnement du réel par la fiction, et inversement. » Arnaud Hée - Critikat.com
« Peu de premiers films peuvent se prévaloir d’une telle influence, consciente ou non, revendiquer une aussi riche descendance. » Cyril Neyrat - Les Cahiers du cinéma
« Un tour de force stupéfiant […] Un film qui ne peut que nous passionner parce qu’il nous pose cette question : qu’est ce que le cinéma ? » Michel Ciment - Le Masque et la plume
Bonus : My Son’s Wedding to my Sister-in-Law Nouveau sous-titrage par Bernard Eisenschitz - Masters restaurés - Anglais Sous-titres : Français

...

Voir plus

Le DVD : 19,95 € Lejournaldedavidholzman_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Les Pionnières : Olga Preobrazhenskaya, Marie-Louise Iribe, Mary Ellen Bute & Dorothy Arzner
Quatre réalisatrices méconnues et particulièrement lumineuses.

Les Pionnières : Olga Preobrazhenskaya, Marie-Louise Iribe, Mary Ellen Bute & Dorothy Arzner

Quatre réalisatrices méconnues et particulièrement lumineuses. Olga Preobrazhenskaya (1891-1971), Marie-Louise Iribe (1894-1934), Mary Ellen Bute (1906-1983) et Dorothy Arzner (1897-1979).

Les Pionnières : Mrs Wallace Reid & Germaine Dulac
Germaine Dulac (1882-1942) fut l’une des pionnières du cinéma expérimental. Madame Wallace Reid (Dorothy Davenport, 1895-1977) réalise 7 longs métrages passionnants.

Les Pionnières : Mrs Wallace Reid & Germaine Dulac

Germaine Dulac (1882-1942) fut l’une des pionnières du cinéma expérimental. Dorothy Davenport (Mrs Wallace Reid,1895-1977), productrice, actrice, réalise 7 longs métrages passionnants.

Les Pionnières : Lois Weber & Mabel Normand
Lois Weber (1879–1939) fut la première réalisatrice américaine en 1911. Mabel Normand (1892–1930) réalise en 1914 le premier film de Charlot.

Les Pionnières : Lois Weber & Mabel Normand

Première réalisatrice américaine en 1911, Lois Weber (1879–1939) fut l’une des femmes les plus engagées et les plus influentes des années 10. Mabel Normand (1892–1930), actrice, réalise en 1914 avec un jeune débutant nommé Charlie Chaplin, le premier film de Charlot.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales