Oradour (133 mn)

Oradour n'est pas une reconstitution historique du massacre d'Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944, mais retrace à travers le récit des rescapés et familles des victimes et à travers la mémoire des pierres, la vie et la mort de ce village du Limousin ainsi que la volonté du village neuf de vivre et de se souvenir. Cette édition rappelle la barbarie de l'homme en guerre et l'horreur du massacre de 642 victimes pour éviter que, comme la rouille arrache par lambeaux ce qui reste de la voiture du Docteur Desourteaux, le temps n'érode notre mémoire jusqu'à l’oubli.
Le film de Michel Follin et Marc Wilmart est reconnu aujourd'hui encore comme le document de référence sur le massacre d'Oradour-sur-Glane, tant par la communauté scientifique que par les témoins ou acteurs de ce drame.
- Première partie : Les voix de la douleur - 62min
- Deuxième partie : Aujourd'hui la mémoire - 65min
Avec la participation de : Roger Godfrin, Sarah Farmer, Marcel Darthout, André Désourteaux, Robert Hébras, Paul Douart

Image : Couleur, Noir & blanc - Langues : Français, sous-titres Anglais

...

Voir plus

Le DVD : 19,95 € Oradour_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

La Passeuse des Aubrais
Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs.

La Passeuse des Aubrais

Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs. Plus de 60 ans plus tard, celui qui n’était alors qu’un petit garçon déclare que cette femme était en réalité à la solde de la Gestapo.

Après la guerre, l’Alsace-Moselle c’est la France !
La foule est en liesse lorsque Strasbourg est libérée en novembre 1944. Mais les lendemains vont ils chanter pour autant ?

Après la guerre, l’Alsace-Moselle c’est la France !

La foule est en liesse lorsque Strasbourg est libérée en novembre 1944. Mais les lendemains vont ils chanter pour autant ? Car comment effacer cinq années d’annexion ? Comment reconstruire l’Alsace et la Moselle et taire la douleur de cette région meurtrie ?

Cette lumière n'est pas celle du soleil
Cette Lumière n’est pas celle du soleil est un film sur la mémoire qui donne la parole à des résistants.

Cette lumière n'est pas celle du soleil

Un film sur la mémoire qui donne la parole à des résistants. Ses protagonistes avaient entre 15 et 20 ans lorsqu’ils se sont engagés dans le maquis. Vainqueurs modestes, à les entendre, il était moins question de courage que de nécessité : celle de s’engager pour défendre la liberté.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales