Henri Fabiani, un cinéma de convictions (38 mn)

Henri Fabiani abandonne ses études et travaille dans le cinéma dès l'âge de 17 ans : dans un premier temps, il balaie le studio où il est employé. Opérateur d'actualités à partir de 1937 et opérateur de prises de vues au Service cinématographique de l'armée pendant la Seconde Guerre mondiale, il devient chef de reportage à Métro Journal en 1948 et 1949. Il se fait connaître au cours des années 1950 grâce à la réalisation de plusieurs courts métrages consacrés notamment au monde du travail. 
Il tourne en 1960 son unique long métrage, Le bonheur est pour demain, interprété par Jean Martinelli, Irène Chabrier et Jacques Higelin, qui rencontre à cette occasion Henri Crolla, auteur avec Georges Delerue de la musique de ce film resté méconnu. Après cet échec commercial, Henri Fabiani se consacre à la réalisation de films documentaires, préférant « être un petit réalisateur de court métrage industriel sans prétention (...) que d'être celui qui, constamment, attend et le producteur, et la prime à la qualité, et la réponse de tel interprète... »

Location 48h (VOD): 2,90 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Le Concours
C'est le jour du concours.

Le Concours

C'est le jour du concours. Les aspirants cinéastes franchissent le lourd portail de la grande école pour la première, et peut-être, la dernière fois. Chacun rêve de cinéma, mais aussi de réussite. Tous les espoirs sont permis, toutes les angoisses aussi.

L’alien de cinéma
Certains personnages appartiennent depuis toujours au 7ème art : le soldat, le psychopathe, l’alien, le robot…

L’alien de cinéma

Qu’ils soient hostiles ou amicaux, superpuissants ou vulnérables, visqueux ou écailleux, ou qu’ils nous ressemblent trait pour trait, les extra-terrestres de fiction exemplifient au mieux l’idée philosophique de l’Autre : le connaître, c’est aussi une façon de se connaître soi-même.

Le robot de cinéma
Certains personnages appartiennent depuis toujours au 7ème art : le soldat, le psychopathe, l’alien, le robot…

Le robot de cinéma

Films de cinéma et robots ont une chose en commun : ils sont l’œuvre de l’Homme. La grande majorité des films mettant en scène des robots sont faits par l’homme créateur, sur l’homme créateur.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales