Z’har (78 mn)

Août 2007, Fatma Zohra demande à son frère Omar de l’accompagner sur les décors d’un film en préparation. Ce film lui tient à cœur parce qu’elle y aborde les problèmes de violence qui ont secoué l’Algérie des années 90. Or ce film de fiction, ne trouve pas de financements. Comment faire advenir la fiction quand tout s’y oppose ?
Se met en place, pendant le voyage qui mène l’équipe de tournage sur 2000 kilomètres, une hypothèse de fiction ou un rêve de fiction où se rencontrent les protagonistes : Alia, photographe à Paris, en voyage de Tunis vers Constantine au chevet de son père malade. Cherif, un écrivain, ayant appris sa propre mort par le journal. Et un Chauffeur de taxi, habitué à la ligne Tunis/Constantine.
Avec : Fadila Belkebla, Kader Kada, Eddy Lemar
Festival International des Films d’Afrique et des Îles (Ile de la Réunion 2009) Prix de la meilleure Fiction
Fespaco 2009, Compétition documentaire (Burkina Faso 2009)

Tarifa, Compétition Fiction (Espagne 2009)
Mumbai Film Festival, World cinema section (Inde 2009)
Cairo Film Festival, Compétition Internationale (Egypte 2009)
Festival Miroirs et Cinéma d’Afriques (Marseille 2009)
14th IFFK, Compétition Afrique, Asie (Kerala, Inde 2009)
Dubaï International Film Festival (Dubaï 2009) – Compétition Officielle arabe
Première édition du Festival de Femmes à Ouagadougou, (Burkina Faso, 2010) 
IAWRT, Festival de Femmes à Delhi (Inde, 2010)

Langue : Arabe/ Français - Sous-titres Français

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 3,00 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Le Feu Sacré
Désir et plaisir de filmer sont les mots d’ordre du Feu Sacré.

Le Feu Sacré

Un journal de bord inspiré aux allures d’une composition libre qui ne ressemblerait à rien de connu si ce n’est à son réalisateur en panne de chance mais pas d’inspiration ni de talents. Une déclaration brute qui réconcilie avec la vie d’artiste.

Survivre à sa vie
Eugene vit une double vie, partagée entre le monde réel et les moments rêvés.

Survivre à sa vie

Eugene vit une double vie, partagée entre le monde réel et les moments rêvés. Un jour, il se rend chez un psychanalyste qui entreprend l’interpretation de ses rêves et lève le voile sur son enfance d’orphelin...

Otesánek
Karel Horák et Božena Horáková ne peuvent pas avoir d'enfants pour des raisons médicales.

Otesánek

Karel Horák et Božena Horáková ne peuvent pas avoir d'enfants pour des raisons médicales. Dans la maison qu'il vient d'acheter, Karel trouve une souche ressemblant à un bébé. Il la montre à Božena qui commence à traiter le morceau de bois comme un enfant et lui donne le nom d'Otík.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales